•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médecin légiste en chef de l’Alberta, un poste sujet aux démissions répétés

Elizabeth Brooks-Lim, médecin légiste en chef de l'Alberta.

La Dre Elizabeth Brooks-Lim était médecin légiste en chef de l'Alberta depuis décembre 2016.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

La Dre Elizabeth Brooks-Lim quitte l'emploi de médecin légiste en chef de l'Alberta pour « des raisons personnelles ». C’est la troisième personne quitte ce poste durant les cinq dernières années.

Je suis sûre que la transition au sein de l’équipe se fera dans les meilleures conditions et que le personnel continuera de fournir un haut niveau de service aux Albertains, a déclaré la Dre Books-Lim dans un communiqué envoyé à CBC/Radio-Canada, jeudi.

La date de son départ n'est pas encore connue. Dans une autre déclaration, le ministère de la Santé l'a remerciée de lui laisser le temps de nommer un médecin légiste en chef intérimaire pendant la période de recrutement.

La médecin légiste en chef démissionnaire, Elizabeth Brooks-Lim, avait été nommée en décembre 2016 à la suite d'une série de controverses. Son prédécesseur, Jeffery Gofton, avait quitté ses fonctions après 18 mois de travail. Il était lui-même le remplaçant d'Anny Sauvageau. Cette dernière poursuit le ministère de la Justice de l’Alberta pour plus de 5 millions de dollars, alléguant que son contrat, qui a expiré à la fin de 2014, n'a pas été renouvelé alors qu’elle tentait de résister à l'ingérence politique dans le fonctionnement de l’OCME.

Une vidéo qui suscite l'indignation

En septembre, la Dre Brooks-Lim a été directement impliquée dans une controverse, lorsqu'une vidéo, montrant un employé d'une entreprise de pompes funèbres en train de décharger un corps humain d'un camion frigorifique qui a servi de morgue au Bureau du médecin légiste de l’Alberta (OCME), avait fait les manchettes. Elle était la personne qui avait ordonné l'utilisation de la remorque comme stockage temporaire en réponse à un afflux trop important de corps.

Des corps déchargés en plein jour d'un semi-remorque frigorifique de location à Edmonton

Raymond Pizzey, le frère de l'homme dont le corps est visible dans la vidéo, Bryce Sather, a déclaré que la famille était bouleversée par les mauvais traitements infligés à son corps. Raymond Pizzey poursuit maintenant le salon funéraire pour détresse émotionnelle importante.

Avec les informations de Jennie Russell et Charles Rusnell

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale