•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sudbury pleure la mort des trois enfants de la famille Osagie

Des gens bravent le froid devant l’aréna communautaire de Sudbury. Ils tiennent une enseigne sur laquelle sont écrits les noms des jeunes victimes.

Une centaine de personnes ont répondu à l’invitation de la communauté nigériane de Sudbury qui a organisé une vigile, jeudi soir, à la mémoire de Destiny, Flourish et Britney Osagie.

Photo : Radio-Canada / Angela Gemmill

Radio-Canada

Une centaine de personnes se sont rassemblées jeudi soir au centre-ville du Grand Sudbury pour une veillée à la chandelle à la mémoire des trois enfants d’une même famille, tués dans un accident. Elles ont bravé le froid pour manifester leur appui à Uche Osagie, originaire du Nigéria, cette mère de famille qui était au volant du véhicule le jour du Nouvel An.

Les gens s’étaient donné rendez-vous devant l’aréna communautaire de Sudbury pour manifester leur solidarité envers la mère des jeunes victimes.

Destiny Osagie, 11 ans, Flourish Osagie, 10 ans et leur sœur Britney Osagie, 6 ans sont morts le 1er janvier lorsque la voiture que conduisait leur mère a percuté une paroi rocheuse sur la Transcanadienne, près de la route 144.

Une fille et deux garçons assis

Britney, Flourish et Destiny Osagie sont morts dans un accident de voiture le jour du Nouvel An.

Photo : Famille Osagie

Au son d’un chant nigérian, le groupe a marché jusqu’à l’hôtel de ville.

Charles Abass a aidé à organiser la vigile.

Il explique que faire une procession aux chandelles est une tradition au Nigéria lorsque quelqu’un meurt subitement.

Ça signifie simplement de leur faire un chemin vers le paradis, précise-t-il.

Entourée de nombreuse personnes, une femme fait une accolade à une autre.

Les gens ont fait la file à l’intérieur de la Place Tom Davies pour partager leurs condoléances à Uche Osagie, la mère des 3 victimes.

Photo : Radio-Canada / Angela Gemmill

À l’intérieur de la Place Tom Davies, la foule s’est recueillie et a fait plusieurs prières.

Debbie Walsh, qui a des amis nigérians à son église de Sudbury tenait à participer à la veillée funèbre.

C’est simplement une façon de dire [à Uche] “je suis désolée”. Je devais être ici.

Debbie Walsh

Liz Smith s’est aussi fait un devoir de venir témoigner ses condoléances.

En tant que mère et grand-mère, je sympathise profondément avec elle et crois que nous devons l’appuyer au nom de la communauté.

Mme Smith croit que la présence d’autant de personnes en cette soirée aussi froide est la preuve de la nature bienveillante de la communauté du Grand Sudbury.

Les dépouilles de Destiny, Flourish et Britney seront exposées vendredi de 14 h à 17 h au salon funéraire Lougheed de la rue Regent.

Les funérailles ont lieu samedi à 11 h à l’église Glad Tidings sur la rue Regent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !