•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Rimouskois dénoncent les incohérences du Taxibus

Des panneaux indicateurs du service Citébus de Rimouski.

Certains citoyens du district du Bic considèrent qu'un circuit de Citébus devrait être instauré pour circuler entre le centre-ville et l'ouest de la ville de Rimouski. (Archives)

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Une quinzaine de citoyens du district du Bic se sont déplacés, jeudi soir, pour participer aux consultations sur l'avenir du transport en commun à Rimouski.

Ils ont fait état d'un service ayant des déficiences majeures, particulièrement en ce qui a trait au transport par Taxibus.

Une résidente, Annie Besse, a profité de l'occasion pour suggérer l'implantation d'un service par autobus entre Rimouski et le Bic.

Des gens assis dans une salle communautaire.

Une consultation citoyenne sur le transport en commun a eu lieu mardi dans le district du Bic.

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Mme Besse a notamment décrit les incohérences du service Taxibus pour une personne du Bic qui veut aller visiter un proche au CHSLD de Rimouski, notamment.

Elle a expliqué qu'actuellement, pour s'y rendre, elle est contrainte à faire un détour jusqu'au Musée régional de Rimouski en Taxibus, avant de prendre un autobus qui l'amènera ensuite à sa destination.

Le service actuel ne permet pas de descendre, quand on part du Bic, au Foyer [même si le Taxibus passe devant le Foyer].

Annie Besse, utilisatrice du Taxibus

Dans le même ordre d'idées, une étudiante du Cégep de Rimouski, Héloïse Sarrazin-Desjardins, a plaidé qu'il était nécessaire d'améliorer l'offre de transport en commun à Rimouski. Elle a aussi rappelé que le service Taxibus ne s'arrête ni au cégep ni à l'école Paul-Hubert.

Quand j'étais au Paul-Hubert, j'arrêtais au musée pour me rendre au Paul-Hubert. Il fallait que je marche 40 minutes, même l'hiver, pour m'y rendre. C'était compliqué [...] Faire un arrêt Taxibus au Paul-Hubert, je ne vois pas pourquoi ce n'est pas déjà fait, a-t-elle dit.

Le président de la Société des transports de Rimouski, Marc Saint-Laurent, a promis que toutes les propositions seraient étudiées, mais a rappelé combien les choix à faire sont exigeants.

Ils sont derrière une table.

Michel Dubé, Marc Saint-Laurent et Virginie Proulx lors des consultations sur le transport en commun à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Pour sa part, la conseillère municipale du Bic Virginie Proulx a noté que le désir profond des participants était non pas d'abandonner, mais bien d'améliorer le transport en commun à Rimouski.

Les gens veulent pouvoir l'utiliser davantage. Ils veulent qu'il soit plus efficace, ils veulent qu'il y ait plus d'offres d'horaire aussi.

Virginie Proulx, conseillère du district du Bic

D'autres consultations auront lieu mardi et mercredi prochain afin de recueillir les commentaires de la population. La Société des transports de Rimouski souhaite ainsi revoir en profondeur ses services dans le but d'améliorer le transport en commun et d'en augmenter l'achalandage.

Un sondage sera également fait prochainement auprès des citoyens.

D'après les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Transport en commun