•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’équipe féminine de hockey de l’Université Bishop’s intègre le RSEQ

Radio-Canada

L’équipe féminine de hockey de l’Université Bishop’s va intégrer le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) dès la saison 2020-2021. Elle devient du même coup la première formation féminine québécoise à l’extérieur de l’île de Montréal à en faire partie dans ce sport.

Ça fait au moins 5 ans qu'on travaille pour ça, dit d’entrée de jeu Michael Goldbloom, principal de l'Université Bishop's. On veut avoir une équipe compétitive, donc il fallait mettre les choses en place, continue-t-il.

Un aréna, un entraîneur de qualité, des étudiants athlètes qui ont du talent… L’Université n’a pas lésiné sur les moyens pour mettre son équipe sur pied.

Pour l’équipe, c’est un grand pas en avant.

Dominic Desmarais, entraîneur-chef des Gaiters

La réalité, c’est que ça coûte cher pour avoir une équipe interuniversitaire. On s’était mis comme objectif d’amasser 2 millions de dollars et on en a déjà amassé 1,1 million, explique M. Goldbloom.

Selon lui, cette somme, provenant exclusivement de dons, permettra à l’équipe de fonctionner pour les six années à venir, au moins.

Une équipe fébrile

Lorsque l’annonce officielle a été faite aux joueuses, cette semaine, la fébrilité était palpable, d’après Dominic Desmarais, entraîneur-chef des Gaiters.

J'ai même vu une différence au niveau des entraînements, confie-t-il. Ça change tout.

L’objectif est d’avancer pas à pas et de continuer de progresser.

Dominic Desmarais, entraîneur-chef des Gaiters

Les joueuses des Gaiters devront mettre les bouchées doubles pour la prochaine saison. Elles affronteront désormais des équipes telles que celles de l'Université Concordia ou de l'Université de Montréal, qui font partie des 10 meilleures du pays.

Je suis vraiment contente et excitée de jouer à un bon niveau.

Jessica Bélanger, capitaine des Gaiters

On a beaucoup joué aux États-Unis et on faisait parfois dix heures de route. Souvent, on ne savait pas si l'équipe était bonne ou pas. C’était pour ensuite gagner 10 à 0 et ça ne valait pas le déplacement, confie Jessica Bélanger,.

Comme le souligne Dominic Desmarais, entraîneur-chef des Gaiters, la section du RSEQ est la plus forte au Canada.

On sait où on s'en va, maintenant c'est de fixer des objectifs à court, moyen et long terme avec les joueuses. Ça va être un bon défi, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Hockey féminin