•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours pas de dénouement dans le procès de Justin John Bresaw

L'entrée principale du palais de justice d'Amos au printemps et le stationnement est vide.

Le second procès de Justin Bresaw se déroule à Amos.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Marc-André Landry

Il faudra finalement attendre le 20 février pour savoir si Justin John Bresaw est apte à poursuivre le procès dans lequel il a été déclaré coupable de trois meurtres en mai dernier.

Le juge Étienne Parent, de la Cour Supérieure, a pris la cause en délibéré jeudi, après avoir entendu les arguments des deux parties au Palais de justice d'Amos.

Justin John Bresaw est accompagné d'une agente de sécurité dans le palais de justice.

Justin John Bresaw.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

En novembre 2019, le juge Parent avait ordonné une évaluation psychiatrique de Bresaw à l'Institut Pinel de Montréal. Le rapport d'évaluation, réalisé par le Dr Mathieu Dufour, a été déposé au tribunal, mais son contenu et ses conclusions sont frappés d'une ordonnance de non-publication.

Si Bresaw est jugé apte à poursuivre son procès, il pourrait devoir attendre le mois d'avril. L'accusé aurait alors à décider s'il présente une défense de non-responsabilité criminelle pour les meurtres de Diane Duhaime, René Deschatelets et Jean-Guy Labelle, en 2012 à Amos.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Abitibi–Témiscamingue

Procès et poursuites