•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : Ottawa ne fait aucune promesse à l'industrie pétrolière

Plan moyen de Bill Morneau en conférence de presse devant trois drapeaux du Canada.

Le ministre des Finances Bill Morneau fait une tournée de consultations en préparation du budget fédéral qui sera présenté d'ici quelques mois.

Photo : CBC

Charlotte Dumoulin

Après sa visite à Vancouver en début de semaine, le ministre des Finances, Bill Morneau, était de passage à Calgary, jeudi, pour écouter les suggestions de la communauté d’affaires de l’Alberta pour le prochain budget fédéral.

Dans les deux provinces de l’Ouest, Bill Morneau a semblé tenir le même discours : la lutte contre les changements climatiques aura une place importante dans le budget fédéral.

La date de dépôt du budget n’a pas encore été dévoilée.

« Nous voulons avoir une approche qui va considérer le défi environnemental, ça, c’est très important. Mais, en même temps [nous voulons prendre en considération] ce qu'on peut faire ensemble pour améliorer la situation de notre économie sur le long terme », a-t-il dit en point de presse.

Même s’il reconnaît les défis présentés par les mises à pied dans les secteurs pétrolier et gazier, Bill Morneau ne fait aucune promesse d'aide financière à ses industries. Il dit qu'Ottawa veut investir pour l'avenir en considération des changements à l'échelle mondiale.

« Nous devons réfléchir à des solutions pour réduire nos émissions de carbone, et cela inclut les secteurs pétrolier et gazier », a ajouté le ministre en spécifiant que plusieurs entreprises travaillent déjà à devenir carboneutres.

Nous travaillerons donc ensemble pour atteindre des buts à court, à moyen et à long terme.

Bill Morneau, ministre fédéral des Finances

Des représentants des pétrolières Encana, Imperial Oil, Suncor et Canadian Natural Resources figuraient parmi la quarantaine de participants aux consultations avec le ministre Morneau à Calgary.

« Nous voulions entendre des idées pour améliorer les occasions d’emplois », a précisé le ministre.

Plusieurs hommes en costume-cravate sont assis à une table de réunion et discutent ensemble.

Une quarantaine de représentants d'entreprises énergétiques de Calgary ont pu s'entretenir pendant 90 minutes avec le ministre fédéral des Finances.

Photo : CBC

En conférence de presse après sa rencontre, Bill Morneau a souligné que les secteurs de l’innovation albertains comme celui de l’intelligence artificielle vont bien et qu'il s'agit d'un avantage pour la province. Il s'est toutefois gardé de dire s'il y aura des investissements pour ces industries dans son budget.

En revanche, le ministre s'est dit toujours ouvert à considérer une réforme du Programme de stabilisation fiscale (PSF) comme le lui ont demandé ses homologues provinciaux en décembre dernier.

Le PSF offre une aide financière aux provinces en cas de coups durs économiques imprévus. Toutefois, sa formule de calcul qui date de plus de 30 ans fait l'objet de critiques, particulièrement de la part de l’Alberta et de la Saskatchewan.

« [L'analyse du programme en préparation de la réforme est en cours] en ce moment. Donc, je n’ai pas de nouvelle, mais nous travaillerons avec les provinces », a expliqué Bill Morneau.

Avec la modernisation du programme, l'Alberta exige une somme rétroactive de 2,4 milliards de dollars et l'élimination du plafond de 60 $ par habitant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique fédérale