•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Abandon des poursuites entre le propriétaire de terrain et l'intrus qu'il a blessé

Edouard Maurice, vêtu d'une chemise à carreaux et d'un jean, tient une petite fille dans ses bras. À ses côtés, une femme brune à lunettes regarde la caméra et pose ses mains sur une fillette blonde vêtue d'une robe bleue.

Edouard Maurice, accompagné de sa femme et de ses deux enfants, a reçu de nombreux soutiens de fermiers.

Photo : Radio-Canada / Lucie Edwardson

Radio-Canada

D’un commun accord, le jeune propriétaire rural Edouard Maurice et l'homme entré par intrusion chez lui et sur lequel il avait tiré ont décidé d’abandonner les poursuites civiles qu’ils avaient déposées l'un contre l'autre.

En 2018, Edouard Maurice a tiré des coups de feu contre des cambrioleurs qui se trouvaient sur sa propriété à Okotoks.

Un des intrus, Ryan Watson, a été blessé au bras, et en septembre dernier, il avait intenté une poursuite au civil de 100 000 $ contre Edouard Maurice.

Le mois suivant, ce dernier a à son tour déposé une poursuite au civil réclamant 150 000 $ pour souffrances mentales. Son avocat, Scott Chimuk, explique que la cause de son client était solide et qu'il aurait pu gagner, mais comme ce type de cause prend du temps, il a préféré négocier avec Ryan Watson.

C’est finalement terminé. Cela a été deux longues années. Cela nous a fait du mal, à nous et à nos enfants. Nous pouvons maintenant tourner la page, raconte Edouard Maurice.

De son côté, l’avocat de Ryan Watson explique que son client a accepté d'abandonner sa poursuite civile, car il ne pensait pas pouvoir avoir gain de cause.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Alberta

Crimes et délits