•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève chez Swissport : la médiation pourrait se poursuivre vendredi

Un camion de ravitaillement sur le tarmac d'un aéroport.

Les salaires sont au coeur du litige, de même que les assurances collectives.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

La Presse canadienne

La direction de Swissport et le syndicat des machinistes se sont de nouveau rencontrés en présence du médiateur, jeudi à Montréal.

La rencontre a commencé entre les trois parties à 10 h, puis le médiateur a poursuivi séparément avec le syndicat, selon la direction de Swissport, qui confirme avoir cependant participé aux discussions durant quelque temps jeudi.

La médiation pourrait se poursuivre vendredi, a-t-on affirmé du côté patronal.

Il s'agit d'une reprise de la médiation, après quelques jours au ralenti depuis le dépôt d'une proposition syndicale. Les parties tentent toujours un rapprochement en compagnie du médiateur fédéral.

Une centaine de syndiqués, membres de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale (AIMTA) affiliée à la FTQ, ont déclenché la grève le 31 décembre dernier.

Swissport Fuelling Services s'occupe en sous-traitance du ravitaillement d'avions aux aéroports Montréal-Trudeau et Mirabel.

Les salaires sont au coeur du litige, de même que les assurances collectives. Les travailleurs gagnent 16 $ l'heure à l'embauche, selon le syndicat.

Swissport Fuelling Services a déjà fait savoir qu'elle parvenait à assurer le ravitaillement des avions sans problème ni retard, malgré la grève.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie aéronautique

Économie