•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les appartements libres se font rares à Rimouski et à Rivière-du-Loup

Des blocs appartements à Rimouski

Moins de 3 % des logements sont libres à Rimouski et à Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Peu de logements sont libres à Rimouski et à Rivière-du-Loup, alors que les dernières données de la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL) révèlent que le taux d'inoccupation des logements était de seulement 1,8 %à Rivière-du-Loup et de 2,6 % à Rimouski l'an dernier.

La SCHL estime qu'un taux d'inoccupation de 3 %illustre un marché équilibré.

Selon le coordonnateur du comité logement de Rimouski-Neigette, Guy Labonté, ces données confirment une tendance qui s'est amorcée depuis quelques années.

On est parti de 4,9 % d'inoccupation en 2016. On est rendu à 2,6 %. Le taux d'équilibre, c'est 3 %, affirme-t-il.

On est limite. C'est encore pas si pire, mais il ne faudrait pas que ça dégénère comme ce que l'on vit à Québec, Montréal et surtout Gatineau.

Guy Labonté, coordonnateur du comité logement de Rimouski-Neigette

Guy Labonté craint que cette rareté de logements ait un impact direct sur le prix des loyers.

Selon la SCHL, le loyer moyen à Rimouski était de 646 $ en 2019, soit 9 $ de plus que l'année précédente.

Logement de Rimouski

Les centaines de logements de l'Office d'habitation Rimouski-Neigette accueille des centaines de locataires.

Photo : Radio-Canada

Le coordonnateur du comité logement de Rimouski-Neigette affirme que même si la différence paraît modeste, elle peut avoir un impact important pour une personne en situation de pauvreté.

S'il n'y a pas de logements, c'est plus difficile de s'en trouver un; si vous êtes en situation de pauvreté, c'est déjà 9 $ que vous soutirez de votre frigidaire parce qu'en situation de pauvreté, vous payez votre loyer pis vous mangez. Il ne reste pas grand'chose à part de cela, explique-t-il.

Le Comité logement de Rimouski-Neigette souhaite que le gouvernement du Québec profite de son prochain budget pour investir davantage dans le logement social.

Des militants de la région participeront à une manifestation en ce sens devant l'Assemblée nationale le 7 février prochain.

D'après les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Pauvreté