•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police d'Ottawa recherche un individu dangereux libéré par erreur

Brendon Wayne Spurell.

Brendon Wayne Spurrell fait face à plusieurs chefs d'accusation.

Photo : Courtoisie/Service de police d'Ottawa (Montage : Radio-Canada)

Radio-Canada

Le Service de police d'Ottawa (SPO) est à la recherche de Brendon Wayne Spurrell, un jeune homme de 22 ans considéré comme dangereux. Il fait face à de nombreuses accusations, notamment de voies de fait et d'agression sexuelle.

À la suite de sa comparution en cour, le 10 janvier, le juge avait estimé qu'il ne devait pas être remis en liberté dans l'attente de son procès, mais il ne se trouve plus au Centre de détention d’Ottawa-Carleton.

Les policiers ont arrêté de nouveau Brandon Wayne Spurell le 17 janvier.

Il a été relâché, mais il ne devait pas être relâché. Il y a une erreur qui a été commise, reconnaît l'agent Martin Dompierre, de la police d'Ottawa.

La police d'Ottawa avait initialement rapporté que le détenu avait comparu en cour le 13 janvier, soit lundi dernier. Or, les policiers ont par la suite corrigé le tir, indiquant qu'il s'agissait plutôt du vendredi 10 janvier.

Les Services correctionnels ontariens tentent actuellement de déterminer la chronologie des événements qui ont mené à sa libération par mégarde. Le ministère du Procureur général de l'Ontario a émis un mandat d’arrestation pancanadien contre M. Spurrell et assure présentement la sécurité de ses victimes.

Les circonstances entourant sa remise en liberté font l'objet d'une enquête, notamment pour déterminer les facteurs déterminants, assure M. Dompierre.

Selon les policiers, tout semble indiquer que M. Spurrell n'a pas quitté la région depuis et qu'il se trouverait donc toujours sur le territoire de la Ville d'Ottawa.

Les traits distinctifs du suspect sont les suivants : c'est un homme blanc mesurant 1,78 m (5 pi et 10 po), pesant 73 kg (160 lb), ayant des cheveux noirs et des yeux bleus.

Puisqu'il est considéré comme dangereux par le SPO, les autorités conseillent à quiconque l'aperçoit de composer le 911.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Forces de l'ordre