•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Heure de pointe chaotique pour les usagers du train léger à Ottawa

Des dizaines de personnes attendent devant la station de train léger.

Dans l'après-midi du 16 janvier 2020, à la station Hurdman, les usagers attendaient en grand nombre l'autobus pour se rendre dans l'est d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Radio-Canada

Le train léger d'Ottawa subit une fois de plus des ratés. Le service est interrompu entre les stations Tremblay et Blair depuis environ 11 h jeudi et pourrait être encore perturbé vendredi matin.

Un câble électrique suspendu alimentant un train a été sectionné à la station St-Laurent dans la matinée.

Les usagers ont dû sortir des wagons et prendre l’autobus. Des autobus R1 ont d’ailleurs pris le relais entre les stations Hurdman et Blair.

Il pourrait y avoir des retards sur l'ensemble du réseau, puisque certains autobus seront réaffectés pour dépanner les usagers du train léger à l'est de la ville, a prévenu Pat Scrimgeour, directeur des systèmes clients et de la planification du transport en commun d'OC Transpo, lors d'un point de presse jeudi après-midi.

Le service du train léger est cependant maintenu entre les stations Tunney’s Pasture et Tremblay.

Des équipes municipales ont été dépêchées sur place afin de rétablir le service, mais le train immobilisé les empêchait d'avoir accès au système électrique endommagé.

Notre priorité est de réparer ce qui est brisé. Nous savons où ça s'est produit, alors nous pourrons déterminer ce qui a causé le bris, a assuré Peter Lauch, le président-directeur général du Rideau Transit Group (RTG).

Les trois hommes assis à une table, s'adressant aux médias.

De gauche à droite, Peter Lauch, Pat Scrimgeour et Troy Charter, d'OC Transpo, répondent à des questions lors d'une conférence de presse au sujet des problèmes du train léger d'Ottawa.

Photo : Matthew Kupfer/CBC

Le train en question a pu être déplacé vers 17 h, ce qui permet aux travaux de réparation de commencer.

Les usagers affectés devront s'armer de patience

Le temps requis pour effectuer les travaux n'est pas encore connu à l'heure actuelle, mais ils pourraient ne pas être terminés avant l'heure de pointe de vendredi matin. Le transporteur élabore des plans pour offrir une solution de rechange aux usagers.

Si la perturbation du service se poursuit vendredi matin, les clients devraient envisager de travailler de la maison ou faire des arrangements de voyage alternatifs.

Pat Scrimgeour, directeur des systèmes clients et de la planification du transport en commun d'OCTranspo

On apprécie leur patience, on comprend leur frustration et on fait tout ce qu'on peut pour régler la situation le plus rapidement possible, a souligné Troy Charter, le directeur des opérations de transport en commun d'OC Transpo, en parlant des usagers.

Depuis Noël, OC Transpo a publié à six reprises des messages sur Twitter à propos de problèmes d’alimentation électrique sur la ligne de la Confédération.

De la saleté accumulée sur le toit de certains wagons avait également généré deux pannes électriques la veille du Nouvel An.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Transport en commun