•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vingtième siècle, de Matthew Rankin à la Cinémathèque

Le portrait d'un homme en rouge sur un fond bleu.

Détail de l'affiche officielle du film « Le vingtième siècle » (The Twentieth Century) écrit et dirigé par le cinéaste manitobain Matthew Rankin.

Photo : pixelleX communications

Radio-Canada

Lauréat du meilleur premier film canadien, Le vingtième siècle (Twentieth Century), du cinéaste winnipégois Matthew Rankin, est un film qui fascine par sa singularité.

Suivant les traces d’un jeune William Lyon Mackenzie King, le film s’inspire des journaux intimes de l’ancien premier ministre canadien, dévoilant ainsi certains côtés arrogants et mélodramatiques que ce dernier ne montrait que dans l'intimité de ses écrits.

La proposition a de quoi surprendre : les décors minimalistes, les rôles non binaires, le grain de l’image (le film a été tourné en 16 mm et en Super 8) sont autant de paris réussis par Matthew Rankin, qui ne dénature pas, dans son premier long métrage, la signature qu’il avait peaufinée avec ses multiples courts métrages des dernières années.

La première winnipégoise du film a eu lieu le 12 janvier dernier en présence du cinéaste et affichait complet. À noter que le film est toujours à l’affiche à la Cinémathèque de Winnipeg, et ce, jusqu’au 23 janvier.

Le vingtième siècle, du cinéaste winnipégois Matthew Rankin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Cinéma