•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le froid extrême peut être très dangereux pour les vaches

Trois vaches dans un enclos.

La robe des vaches doit rester sèche et propre pour les protéger du froid.

Photo : Radio-Canada / Terri Trembath

Nassima Way

Le ministère provincial de l’Agriculture recommande aux éleveurs qui laissent leur bétail à l'extérieur d'augmenter les rations de grains pour le protéger contre les effets néfastes des températures glaciales.

Barry Yaremcio, expert du bœuf et du fourrage, dit que la chaleur produite lors de la digestion aide les bêtes à maintenir leur température corporelle.

À -30 degrés, il faut augmenter la ration quotidienne de grain de près d’un kilogramme par tête, quand la température descend à -40 degrés, il faut doubler cette ration, ajoute l'expert.

Un troupeau de vaches dans le froid, leur robe est recouverte de givre.

La chaleur corporelle de la vache la protège du stress dû au froid.

Photo : Radio-Canada / Terri Trembath

Il faut aussi que l'approvisionnement en eau soit constant, dit Cherrie Copithorne Barnes. Propriétaire d'une ferme de 1000 têtes, elle doit toujours surveiller l’état de ses abreuvoirs.

Avec les températures aussi basses, je dois parfois retirer 10 à 20 cm de glace pour que l’eau leur soit accessible, explique l’éleveuse.

J’ai un œil sur mes vaches tous les jours.

Cherrie Copithorne Barnes, éleveuse de bovins

Dans ces conditions météorologiques, les vaches qui ont trop froid commencent à perdre du poids, entre 0, 5 et 1,4 kilogramme par jour.

Cette perte de poids peut être très dangereuse pour les vaches qui en sont à leur dernier trimestre de gestation, car elle peut compromettre leur production de lait.

Comme un animal allongé dans la neige peut perdre 25 % de sa chaleur corporelle, il est également recommandé de recouvrir le sol des abris avec beaucoup de foin.

Une vache dans un champ enneigé.

La vache souffre d'hypothermie quand sa température interne est inférieure à 32 degrés.

Photo : Radio-Canada / Terri Trembath

Melissa Moggy est vétérinaire à Alberta Animal Farm Care, une association qui aide les fermiers à prendre soin de leurs bêtes.

Elle explique que les éleveurs doivent toujours être attentifs aux signes d'hypothermie. Si l’animal est à terre et refuse de se lever, c’est le signe qu’il a besoin d’aide de façon urgente, souligne la vétérinaire.

La vague de froid doit durer jusqu’à samedi.

Avec des informations de Terri Trembath

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Animaux