•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne Viens sélectionnée au 5e rang au repêchage de la NWSL

Évelyne Viens et des partisans du Sky Blue FC

Évelyne Viens, sélectionnée par le Sky Blue FC du New Jersey, a pu rencontrer quelques partisans de l'équipe présents à Baltimore pour le repêchage.

Photo : @SkyBlueFC/Twitter

La joueuse de soccer Évelyne Viens, de L'Ancienne-Lorette, a été choisie au 5e rang du repêchage de la Ligue nationale de soccer féminin (NWSL).

L'attaquante de 22 ans a été le tout premier choix du Sky Blue FC du New Jersey lors du repêchage des joueuses universitaires présenté jeudi à Baltimore, au Maryland.

Je savais que Sky Blue FC était intéressé à moi, mais d'être choisie par eux au 5e rang, dans une des meilleures ligues du monde, c'est vraiment irréel. Je suis vraiment contente, a commenté Viens un peu plus d'une heure après sa sélection.

Le stress n'a pas eu le temps de monter tant que ça parce que je ne m'attendais pas de partir au 5e rang. Je croyais que mon tour viendrait un peu plus tard.

Évelyne Viens, choix de 1er tour du Sky Blue FC

Seule Canadienne réclamée lors du repêchage 2020, Évelyne Viens devient aussi la deuxième joueuse québécoise sélectionnée au premier tour depuis la création de la ligue en 2012. La Montréalaise Amandine Pierre-Louis avait été le 6e choix au total, aussi du Sky Blue FC, en 2018.

Quatre ans pour se faire un nom

Joueuse étoile des Bulls de l’Université South Florida, Évelyne Viens a conclu l'automne dernier une brillante carrière de quatre saisons dans le circuit universitaire américain (NCAA).

Évelyne Viens domine la NCAA pour le nombre de buts marqués par match depuis le début de la saison

Évelyne Viens domine la NCAA pour le nombre de buts marqués par match depuis le début de la saison.

Photo : USF Athletics

Ses 73 buts en 77 matchs lui ont permis de réécrire le livre des records de son équipe et de l’American Athletic Conference, en plus d’être honorée à plusieurs reprises sur la scène nationale aux États-Unis.

Ça montre que tout est possible, explique la Québécoise. Il y a quatre ans, je suis partie du Québec pleine d'ambition, mais j'étais une "no name". Je pense qu'en quatre ans, j'ai réussi à prouver que j'avais de la valeur. C'est un bel accomplissement et c'est juste le début.

Évelyne Viens est convaincue qu'elle peut tirer son épingle du jeu dans ce circuit à neuf équipes, au sein duquel on retrouve plusieurs des joueuses partantes de la formation américaine, championne du monde en titre, et de la formation canadienne.

On va jouer contre quelques-unes des meilleures joueuses au monde, mais je pense que j'ai réussi en Floride, à bien développer ma maturité physique et ma compréhension du jeu. Je suis prête pour un nouveau défi, dit-elle, en précisant qu'elle devra d'abord signer un contrat avec la formation du New Jersey.

Un signe de vie de l'équipe nationale

Évelyne Viens a été surprise cette semaine par un appel lui annonçant que son nom figurait parmi les 42 joueuses qui forment la liste provisoire de l'équipe canadienne en vue des sélections pour les Jeux olympiques de Tokyo, l'été prochain.

En fait, ce n'est pas l'équipe nationale qui m'a appelée pour me l'annoncer, mais une coéquipière en Floride qui l'avait vu avant moi, raconte-t-elle en riant. Elle m'a appelée pour me demander pourquoi je ne lui avais pas annoncé la nouvelle.

L'ancienne des Élans du Cégep Garneau sait toutefois qu'elle ne fera pas partie de l'équipe canadienne aux prochains jeux.

Mais pour celle qui n'a jamais participé à un camp de développement ou de sélection du programme national et qui semblait être ignorée par les entraîneurs canadiens, cette nouvelle ravive l'espoir de réaliser le rêve de représenter son pays sur la scène internationale.

Au moins, [les dirigeants de l'équipe nationale] savent un peu qui je suis. Et là, de me faire repêcher si haut dans la NWSL, ça va peut-être leur ouvrir les yeux et les forcer à me donner une chance de me faire valoir dans un camp de sélection.

Évelyne Viens, au sujet de son avenir avec l'équipe nationale senior du Canada

Pour l'instant, la diplômée en comptabilité retournera en Floride pour s'entraîner afin d'être prête pour le camp d'entraînement du Sky Blue FC, qui s'ouvrira en mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Soccer