•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le succès d'Anicko : l'art de créer, des tableaux aux vêtements

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le dos d'une camisole de sport aux couleurs multiples.

L'impression par sublimation offre des couleurs vives, fidèles aux oeuvres d'Anicko.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Depuis un an, les tableaux de l'artiste-peintre Anicko défilent sur des milliers d'êtres humains aux quatre coins du globe. La ligne de prêt-à-porter conçue à partir de ses toiles a connu un tel succès que l'entreprise Créations Anicko a manqué de marchandise. Elle s'apprête maintenant à prendre de l'expansion.

Une femme est dépeinte sur une toile d'Anicko.

Les œuvres d'Anicko sont mises en valeur sur des leggings, des camisoles, des chandails, des sacs à main, des sacs à dos, des tuques, des foulards et des bottillons.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Les sœurs Anick et Myriam Bouchard sont débordées en ce début d'année 2020. L'artiste-peintre et la femme d'affaires saguenéennes qui ont fondé Créations Anicko sont en pleine production d'une nouvelle collection de vêtements qui sera dévoilée au printemps.

Des femmes observent un tissu.

Les soeurs Bouchard travaillent sur une nouvelle ligne de prêt-à-porter.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Des croquis des vêtements qui feront partie de la nouvelle collection.

La collection 2020 est sur la table à dessin.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Des espadrilles reposent sur une table.

Cette paire de chaussures fait partie des échantillons testés en prévision du lancement de la nouvelle ligne de vêtements en avril.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Il faut foncer.

Anick Bouchard, artiste-peintre et designer

On est en gros développement. Ça a bougé super vite. Donc, on essaie de suivre la cadence.

Myriam Bouchard, gestionnaire
Une femme peint une toile où deux amoureux se collent tendrement.

L'artiste Anick Bouchard peint des personnages fragmentés aux couleurs resplendissantes.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Les frangines inséparables étaient loin de se douter qu'il y aurait un tel engouement pour la gamme de vêtements qu'elles ont imaginée en s'inspirant des tableaux d'Anick, connue sous le pseudonyme d'Anicko.

C'était important pour nous de rester intègres à travers tout ça, pas de créer des produits pour créer des produits, explique Anick Bouchard.

En plus de la clientèle locale et des ventes en ligne, les jeunes entrepreneuses ont vendu des milliers de leggings, de camisoles, de T-shirts et de sacs à main aux croisiéristes internationaux qui ont fait escale à Saguenay au cours de la dernière année.

Des vêtements se trouvent dans une boutique.

Ces casse-têtes humains sont désormais les vedettes d'une collection de vêtements pour le sport chics et urbains.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Un mannequin présentant des vêtements de Créations Anicko se trouve à côté d'une immense toile.

Chez Créations Anicko, à La Baie, le prêt-à-porter et les œuvres originales se côtoient.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Une reproduction d'une toile d'Anicko repose sur une surface d'aluminium.

Le travail artistique d'Anicko sert de base au design des vêtements.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

L'entreprise Créations Anicko a rapidement atteint sa capacité maximale de production et peinait à répondre à la demande.

Elle vient toutefois de recevoir un important coup de pouce du ministère de l'Économie et de l'Innovation du Québec qui lui a remis une bourse de 25 000 $.

Cet argent permettra au duo de faire l'achat d'un ordinateur ultra-performant nécessaire au design des vêtements. Une importante restructuration de l'atelier faisant aussi office de boutique est en cours et la boutique en ligne sera aussi modernisée.

Deux femmes se font photographier.

Les soeurs Myriam et Anick Bouchard misent sur leurs personnalités complémentaires.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Les deux femmes, qui n'ont aucun employé pour l'instant, veulent aussi s'entourer d'experts pour mieux gérer la croissance de l'entreprise.

Elles souhaitent d'ailleurs doubler leur chiffre d'affaires en 2020.

Une toile représente un visage de femme.

La bourse d'honneur de 25 000 $ était destinée au démarrage de l'entreprise.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Un présentoir de vêtements est rempli de leggings.

Pendant sa première année d'existence, l'entreprise Créations Anicko n'a pas été en mesure de répondre à la demande faute d'inventaire.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Des distributeurs intéressés à déployer leurs vêtements originaux à l'échelle canadienne ont déjà approché les deux femmes, mais elles préfèrent d'abord stabiliser leurs opérations.

Nous n'étions pas prêtes, assure Myriam Bouchard. Le produit, il faut qu'il soit nickel. Si on tombe dans une distribution à cette échelle-là, il faut que tout le monde soit content, ajoute sa sœur.

D'ailleurs, ce ne sont pas les idées qui manquent pour le futur. Les complices aimeraient développer une collection pour chaque saison, une ligne masculine et même une gamme pour les enfants.

Des toiles présentent des visages féminins.

En plus des œuvres présentes dans son atelier à La Baie, Anick Bouchard expose ses toiles à l'Alpha Art Gallery d'Ottawa, à la Galerie d'art du Château Frontenac à Québec et à la Galerie Le Bourget à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Une femme est dépeinte sur une toile.

Anick Bouchard s'inspire de sa propre vie pour créer une bonne partie de ses tableaux. Elle considère son art comme une thérapie.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Des toiles sont accrochées à un mur.

Avant de se consacrer à la peinture et au design de vêtements, Anick Bouchard a fait partie d'un groupe de musique expérimentale et a roulé sa bosse comme maquilleuse artistique.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Rendre l'art plus accessible

Anick Bouchard est fière du chemin parcouru depuis le début de ce projet commun avec sa soeur.

Quand je vois toutes sortes de femmes qui ont envie d'être flamboyantes à travers nos vêtements, je deviens émue.

Anick Bouchard, artiste-peintre et designer
Chargement de l’image

À travers sa démarche artistique, Anick Bouchard rend un vibrant hommage aux femmes et à la diversité corporelle.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Ses œuvres fragmentées représentent les forces et les faiblesses des êtres humains.

On a tous nos morceaux. Cette essence-là, c'est ma raison de vivre. Je les vois sur d'autres personnes et c'est un message qui veut dire d'être ce que l'on est.

Anick Bouchard, artiste-peintre et designer

Celle qui peint principalement des personnages féminins ne voit pas le prêt-à-porter comme un sous-produit de son art, mais bien comme un processus distinct de création.

Chargement de l’image

Anick Bouchard propose notamment des sacs urbains à l'effigie de ses toiles.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

En transposant ses œuvres sur des vêtements, Anick Bouchard a le sentiment de rendre l'art plus accessible.

Le processus de création

Anick Bouchard est à la fois l'artiste-peinte et la designer derrière Créations Anicko.

La femme de 35 ans, qui a ouvert la Galerie Dépliée à La Baie en 2015, se consacre maintenant entièrement à ses œuvres.

Chargement de l’image

Depuis un an, la galerie d'art d'Anick Bouchard a connu une métamorphose. Il s'agit maintenant d'un atelier et d'une boutique.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Chargement de l’image

L'artiste peint quotidiennement.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Chargement de l’image

Lors de notre passage, Anick Bouchard travaillait sur un tableau représentant l'amour fusionnel.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Par respect pour les acquéreurs des tableaux originaux, Anick Bouchard crée désormais des toiles spécifiquement pour le design des vêtements. D'autres œuvres sont destinées exclusivement aux galeries d'art.

Chargement de l’image

Anick Bouchard se démarque par sa signature unique qui marie les couleurs vives et éclatées, des inserts métalliques et de la pâte de modelage pour donner de la texture aux tableaux.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Chargement de l’image

Anick Bouchard réalise des toiles sur bois avec de la peinture acrylique et des bâtons à l'huile.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

L'artiste-peintre partage son temps entre ses pinceaux et son clavier, une dynamique qui nécessite une grande discipline.

Dans le milieu de la mode, les collections de vêtements sont conçues deux ans à l'avance, mais Anick Bouchard est encore loin d'avoir atteint ce rythme. Elle met actuellement la touche finale à la gamme qui sera lancée en avril.

Chargement de l’image

À partir de graphiques tirés de ses œuvres, Anick Bouchard crée sa ligne de vêtements.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Chargement de l’image

Les morceaux sont dessinés sur ordinateur.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

L'impression sur les vêtements se fait par sublimation. Ce procédé emprisonne l'encre dans le tissu à haute température.

C'est impossible que la couleur se délave. Ça ne part pas au lavage.

Anick Bouchard, artiste-peintre et designer
Chargement de l’image

La sublimation sur textile repose sur des encres qui se transforment en gaz lorsqu'elles sont chauffées. L'image fait partie intégrante du vêtement. Résultat : les couleurs ne s'estompent pas et ne craquent pas.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Chargement de l’image

En apposant sa signature sur une ligne de prêt-à-porter, Anick Bouchard souhaite en quelque sorte démocratiser l'art.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Une équipe tissée serrée

Si Anick Bouchard se charge de la création, c'est Myriam qui prend les décisions. L'une ne va pas sans l'autre, disent-elles à l'unisson.

La cadette de 29 ans voit depuis longtemps tout le potentiel de sa soeur. J'ai toujours adoré ce qu'elle fait. Sa première ''groupie'', c'est vraiment moi.

Sans les conseils de Myriam qui a déjà été propriétaire de deux restaurants, Anick avoue qu'elle ne se serait jamais lancée en affaires. Myriam, c'est ma balance, mon équilibre, soutient-elle.

Chargement de l’image

La gestionnaire et l'artiste mettent les bouchées doubles pour lancer une nouvelle gamme de prêt-à-porter en avril 2020.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Cet heureux mariage entre les personnalités bien différentes des deux femmes semble déjà porter ses fruits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !