•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Ça doit et ça va changer » - François Legault réagit au blâme contre la DPJ de l'Estrie

Gros plan sur le visage de François Legault, la bouche pincée devant un micro.

François Legault

Photo : presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, a réagi jeudi au blâme dont la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) a été la cible dans un jugement du juge Mario Marois plus tôt cette semaine.

Alors qu'il devait déterminer la responsabilité de la garde du frère cadet de la fillette de Granby morte tragiquement en avril dernier, le juge Mario Gervais a écorché la DPJ, y allant de jugements très troublants et accablants, a écrit François Legault sur le réseau social Twitter.

Comme tous les Québécois, je suis profondément attristé par les jugements très troublants et accablants du juge Gervais sur la DPJ de l’Estrie. Ce n’est pas normal qu’au Québec on ne protège pas mieux nos enfants. Ça doit et ça va changer, a souligné le premier ministre du Québec.

La direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a par ailleurs reconnu mercredi, en réaction au jugement rendu mardi, que « les choses doivent changer ».

François Legault a promis dans une publication subséquente que son gouvernement continuerait à agir pour les enfants et que la commission présidée par Régine Laurent servirait à terminer le travail.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.