•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspé offre un congé de taxes aux promoteurs immobiliers

Des immeubles de logements à Gaspé.

En octobre 2019, le taux d'inoccupation des logements était de 1,5 % à Gaspé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Gaspé offre une aide, rétroactive au premier janvier, aux promoteurs immobiliers, afin de stimuler la construction de logements sur son territoire au cours des cinq prochaines années.

Les promoteurs peuvent maintenant obtenir un congé de taxes municipales pour une durée de 5 ans, jusqu'à un total de 500 000 $.

Gaspé est en pénurie de logements depuis quelques années. On a tenté de rejoindre des promoteurs privés sans incitatif particulier, ça a très peu fonctionné, donc on est allés chercher une loi privée qui nous permet exceptionnellement d'offrir des incitatifs à des promoteurs privés, explique le maire, Daniel Côté.

Le nouveau règlement municipal sera adopté à la prochaine séance du conseil municipal, en février, mais sera rétroactif au 1er janvier.

S'il y a des promoteurs intéressés à se prévaloir d'un crédit de taxes total, crédit de taxes de services, crédit de taxes foncières, déjà la direction de l'urbanisme est prête à recevoir ces projets-là. Ce qu'on a besoin, c'est des unités de logement au plus vite, affirme le maire.

La cible que je me mets, c'est 150 unités de logement d'ici 5 ans. C'est un minimum. S'il y en a 200, ce serait encore mieux, pis s'il y en a 300, ce serait encore mieux.

Daniel Côté, maire de Gaspé

La Ville de Gaspé a déjà offert un incitatif similaire en 2008, ce qui avait permis la construction de 110 unités de logement sur 5 ans.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

On a vu récemment les statistiques officielles de population, Gaspé a augmenté de 386 habitants en un an. C'est la ville qui a cru le plus rapidement dans tout l'Est-du-Québec et de loin, rappelle M. Côté.

C'est énorme comme croissance, mais le frein qu'on a présentement : pénurie de logements, pénurie de places en garderie. Ce sont les freins principaux qu'on a pour attirer de la population, on est sur une phase croissante alors il faut soutenir ça, souligne le maire.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique municipale