•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le café de la Bibliothèque du millénaire pourrait devenir un lieu pour personnes démunies

Une image d'un mur de la bâtisse de la bibliothèque et une bannière qui indique le nom.

Le gestionnaire des Services de bibliothèques de la Ville de Winnipeg, Ed Cuddy, souligne qu’il y a beaucoup de cafés au centre-ville, mais pas assez de services pour les personnes dans le besoin.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

Dans le cadre d’un projet pilote de deux ans, la Ville de Winnipeg a demandé des fonds pour convertir l'ancien café de la Bibliothèque du millénaire en lieu de « connexions communautaires » pour les personnes dans le besoin. Le coût de cette transformation est estimé à 260 190 $.

Le projet fait partie d’une série de demandes adressées au comité exécutif de Winnipeg afin d’améliorer la sécurité dans le centre-ville.

Les conseillers municipaux qui siègent au comité se pencheront sur la question lors de la réunion du 21 janvier.

Le gestionnaire des Services de bibliothèques de la Ville de Winnipeg, Ed Cuddy, souligne qu’il y a beaucoup de cafés au centre-ville, mais pas assez de services pour les personnes dans le besoin.

Il y a de nombreuses possibilités pour obtenir du café au centre-ville, dit-il. Mais je pense qu’avoir des travailleurs sociaux qui aident la communauté et fournissent du café gratuit est une bien meilleure utilisation de cet espace [de la bibliothèque].

Une salle poussiéreuse avec des comptoirs et des espaces de rangement.

Le café de la bibliothèque du Millénaire est présentement fermé.

Photo : Radio-Canada / (Tyson Koschik CBC)

Le début d'une nouvelle approche

La décision de la Bibliothèque du millénaire d’instaurer un contrôle de sécurité à l’entrée l’année dernière avait suscité une vive colère. Cette mesure impose aux visiteurs de se soumettre à un scanneur corporel et à une vérification du contenu des sacs.

M. Cuddy espère que l’aménagement de ce nouvel espace communautaire dans la bibliothèque marquera le début d’une approche et d’une relation différentes entre le service public et les visiteurs.

Le groupe de citoyens Millennium for All, quant à lui, pense que cette initiative ne suffira pas à rétablir un dialogue sain entre la bibliothèque et les personnes qui s’opposent aux mesures de sécurité prises en 2019.

La première étape devrait être d’éliminer les barrières. La Bibliothèque doit être un espace public, ouvert à tous [...] Le contrôle de sécurité éloigne les gens, affirme un membre du groupe Millennium For All, Joe Curnow.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !