•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Pistolois fourbissent leurs armes pour sauver l'Héritage 1

Trois personnes à l'avant d'une salle.

La mobilisation se poursuit pour sauver le navire l'Héritage 1, entre Trois-Pistoles et Les Escoumins.

Photo : Radio-Canada / Michaële Perron-Langlais

Radio-Canada

La mobilisation se poursuit à Trois-Pistoles pour sauver le navire l'Héritage 1. Quelque 125 personnes se sont réunies à la salle des Chevaliers de Colomb, mercredi soir, pour décider des prochaines actions à entreprendre pour faire pression auprès du ministère des Transports.

On veut construire une stratégie de mobilisation avec les gens, affirme le porte-parole du comité Sauvons l'Héritage 1, Guillaume Legault.

On va s'assurer de continuer à être sur le terrain pour avoir un bon rapport de force avec le gouvernement, affirme-t-il.

Pour l'instant, la balle demeure cependant dans le camp du gouvernement du Québec.

Guillaume Legault, porte-parole du comité citoyen Sauvons l’Héritage 1

Guillaume Legault, porte-parole du comité citoyen Sauvons l’Héritage 1 (archives)

Photo : Radio-Canada

Depuis son refus de financer les travaux de 5 millions de dollars sur le navire qui effectue la traverse entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, la Compagnie de navigation des Basques, qui possède le navire, a fourni une contre-expertise pour prouver que le navire est encore viable. Depuis, les citoyens attendent une réponse du gouvernement.

On nous a dit qu'on aurait une décision au plus tard le 1er février, explique Guillaume Legault. Que la réponse soit positive ou non, il affirme que la mobilisation se poursuivra pour s'assurer que la traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins continue d'exister à long terme.

On veut s'assurer que le lien fluvial entre Trois-Pistoles et Les Escoumins fasse partie de la future stratégie maritime du Québec en termes de transport fluvial, rien de moins.

Guillaume Legault, porte-parole du comité Sauvons l'Héritage 1

De son côté, le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, se prépare à aller au front, comme il l'a fait à de nombreuses reprises pour ce service qu'il considère comme essentiel.

Il ne faut pas se fier aux politiciens. Le comité citoyen, c'est le comité de la démocratie de base. C'est ce qui se passe ici à l'heure actuelle; et moi, comme élu ici, je n'ai même pas d'hésitation pour savoir de quel côté je suis, dit-il.

Des citoyens assis dans une salle.

Une centaine de personnes se sont déplacées pour participer à la rencontre.

Photo : Radio-Canada / Michaële Perron-Langlais

Durant l'assemblée citoyenne, de nombreux citoyens ont pris la parole pour faire des propositions quant aux moyens de pression qui pourraient être mis en place.

Des participants ont notamment suggéré de fabriquer des macarons, d'organiser une marche ou encore de se rendre à Québec pour se faire entendre à l'Assemblée nationale.

D'après les informations de Michaële Perron-Langlais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !