•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexis Lafrenière, la tête d'affiche du match des meilleurs espoirs

Gros plan de son visage

L'attaquant de l'Océanic, Alexis Lafrenière

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

La Presse canadienne

Alexis Lafrenière en a épaté plus d'un en République tchèque. À l'approche du Championnat du monde de hockey junior, on savait que celui qu'on voit comme le premier choix du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) a une fine touche de marqueur, un grand talent pour manier la rondelle et un coup de patin de niveau supérieur.

Ce que tant de gens ont remarqué en plus, c'est l'étendue de sa trousse à outils comme hockeyeur.

Lafrenière est coriace, il aime le côté robuste et ne recule pas devant un défi, dont la blessure au genou qui aurait pu faire dérailler son tournoi. Le natif de Saint-Eustache a lutté contre l'inconfort pour aider le Canada à remporter l'or.

C'était bon de voir ça à l'international, a déclaré Dan Marr, le directeur du bureau central de recrutement de la LNH.

Quand on a son talent, la vitesse, les compétences, l'intelligence, l'ardeur au travail, la persévérance, la volonté d'être le meilleur, la soif de gagner, tout ça, ça paraît. C'était plaisant de voir ça.

Dan Marr, directeur du bureau central de recrutement de la LNH

L'ailier de 18 ans et le reste de l'élite junior auront une autre chance de briller sur une grande scène, jeudi, au match annuel des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey (LCH).

C'est agréable de jouer avec eux, mais aussi de jouer contre eux, a dit la vedette de l'Océanic de Rimouski après des tests sur glace et hors glace, mercredi. C'est plaisant de côtoyer ces gars-là.

Patineur nord-américain le mieux coté, Lafrenière a inscrit 24 buts et 73 points en 34 matchs (il a raté neuf rencontres, vu sa présence avec l'unifolié).

Lafrenière et plusieurs autres joueurs devant le but des Islanders

Alexis Lafrenière est le patineur nord-américain le mieux coté. (archives)

Photo : Océanic/IFTEN REDJAH

Dans tout le pays, un seul joueur a davantage de points, soit Marco Rossi, des 67's d'Ottawa (74 points, en 32 matchs).

Lafrenière a été nommé le joueur par excellence du mondial junior. Il a enregistré 4 buts et 6 passes en 5 rencontres. Absent lors de deux matchs à cause d'ennuis au genou, il a tout de même continué de se démarquer en vue du repêchage qui se tiendra à Montréal en juin.

Lafrenière a mentionné que l'aspect physique est une partie importante de ce qu'il a à offrir.

Jouer un style physique, ça aide à bien commencer un match, a dit l'athlète de 1,83 m (6 pi) et de 89 kg (196 lb). C'est une bonne façon d'essayer de donner un élan à votre équipe.

Les autres joueurs de l'équipe canadienne junior qu'on verra jeudi sont le centre Quinton Byfield, le défenseur Jamie Drysdale, l'attaquant Dawson Mercer et le gardien Nico Daws, le mieux classé du continent à sa position.

La déception se lisait sur le visage de Quinton Byfield et d'Adam Ruzicka.

Le joueur Quinton Byfield (archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Ils font partie de l'équipe des Rouges, tandis que Lafrenière est dans celle des Blancs.

Il est tellement bon, a confié Drysdale, à propos de Lafrenière. Je ne serais pas surpris s'il faisait quelque chose de spectaculaire.

Cole Perfetti, pour sa part, a bien hâte à l'affrontement.

C'est gros, a mentionné le centre du Spirit de Saginaw, de la Ligue de l'Ontario. Beaucoup de grands noms ont participé à ce match-là.

Lafrenière essaie constamment de repousser ses limites. Il l'a fait lors des tests mercredi et il continue de raffiner son jeu à chaque occasion.

Je suis bien entouré. J'essaie juste de continuer à travailler sur tout. Je veux toujours m'améliorer dans tous les aspects.

Alexis Lafrenière

Lafrenière a eu quelques jours de congé après le long vol de retour d'Europe, mais il a vite repris le rythme dans le circuit Courteau.

Samedi dernier, il a inscrit un but et deux passes contre les Huskies de Rouyn-Noranda pour aider l'Océanic à gagner 3-0.

Ç'a été un mois assez fou, mais vraiment, vraiment plaisant, a dit Lafrenière. J'ai eu la chance de gagner l'or avec un groupe incroyable. J'ai réalisé un rêve.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Hockey