•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d’équipe de l'East Coast Hockey League à Trois-Rivières en 2020

Un bâtiment l'hiver

Le nouveau Colisée de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Tout indique que c'est l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) qui sera locataire du nouveau Colisée. Le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche soutient qu'il n'y a plus assez de temps pour que le projet de l'East Coast Hockey League (ECHL) se réalise cette année.

En entrevue mercredi à 360 PM, le maire de Trois-Rivières a indiqué à mots à peine couverts que l’organisation des Patriotes de l’UQTR devrait occuper le nouveau Colisée à partir de l’automne prochain à moins d’un revirement majeur.

C’est un secret de Polichinelle que j’ai un intérêt pour mon université, je le dis depuis le début de la campagne, a expliqué Jean Lamarche. De voir notre Colisée occupé par notre université, ça devient pour moi une option intéressante. Maintenant, ils devront faire la preuve qu’ils ont les outils pour occuper le Colisée.

C’est quoi la mission première d’une infrastructure comme le Colisée? C’est l’occupation par les citoyens de ce lieu-là.

Le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche en entrevue à 360 PM

Jean Lamarche indique que l'organisation des Patriotes a répondu présente à une rencontre avec la Ville pour présenter son projet d’occupation du Colisée dans les prochains jours.

Un homme en complet dans une salle des nouvelles.

Le maire Jean Lamarche ne cache pas sa préférence pour le projet de l'UQTR pour l'occupation du Colisée de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Le maire a évoqué que le projet pourrait non seulement comprendre du hockey universitaire, mais peut-être aussi des chaires de recherche portant sur le sport.

Le promoteur du projet d'amener une équipe de l'ECHL à Trois-Rivières, Dean MacDonald, ne viendra pas à Trois-Rivières dans les prochains jours pour rencontrer les élus.

L’homme d’affaires terre-neuvien estime que les délais sont maintenant trop courts pour aller de l'avant avec l’installation à Trois-Rivières de l'ECHL en 2020. Il aurait tout de même un intérêt pour la saison 2021.

La Ville de Trois-Rivières avait indiqué l'année dernière qu'elle souhaite que les activités commencent à temps pour la saison 2020-2021 au futur Colisée.

« Ce que je veux comme bon gestionnaire, c’est entendre tout le monde »

Le conseiller municipal du district de Pointe-du-Lac François Bélisle maintient qu’il aurait été souhaitable que les conseillers de Trois-Rivières puissent entendre non seulement le projet des Patriotes, mais aussi celui de Dean MacDonald. Ce que je veux comme bon gestionnaire, c’est entendre tout le monde, a-t-il déclaré jeudi matin au micro de Facteur matinal.

Il n’est cependant pas surpris des propos du maire Jean Lamarche, qui avait déjà par le passé endossé le projet de l’UQTR. Son lit est déjà fait depuis longtemps, a soumis le conseiller.

François Bélisle

Le conseiller municipal du district Pointe-du-Lac, François Bélisle, lors de la séance du conseil municipal du 15 mai 2018.

Photo : Radio-Canada

François Bélisle a hâte d’en entendre davantage sur le plan de l’UQTR que les quelques bribes qui se sont rendues à lui par le biais du maire jusqu’à présent.

Sincèrement, il n’y a pas grand-chose qui m’emballe là-dedans pour l’instant. Si c’est si merveilleux que ça, j’ai hâte de l’entendre ce plan-là.

Le conseiller François Bélisle sur le plan des Patriotes de l'UQTR

François Bélisle croit que le fait que Dean MacDonald ne puisse être présent à la rencontre de la semaine prochaine avec les conseillers n’est pas un véritable écueil. Il aurait été possible de trouver une autre date et de discuter de son projet même s’il ne pouvait être réalisable à temps pour l’ouverture du Colisée, en 2020.

Le conseiller réitère qu’il croit que la meilleure option pour le nouveau Colisée de Trois-Rivières serait de voir une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) de s’y installer.

On est la seule grande ville du Québec qui n’a pas une franchise dans cette ligue-là.

Le conseiller François Bélisle

S’il concède que cette possibilité a déjà été écartée à la fois par les Cataractes de Shawinigan et la Ligue elle-même, il maintient que la présence d’une équipe de la ECHL pourrait devenir un moyen d’accéder à la LHJMQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Affaires municipales