•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un violent incendie détruit 25 PME de Lévis

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
551AFE0C-4F32-4324-9F71-750716292C91

Les pompiers ont été à pied d'oeuvre toute la nuit pour venir à bout du brasier.

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Un violent incendie a détruit complètement un immeuble commercial de Lévis, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le feu s'est déclaré vers 22 h dans un bâtiment de la 5e Rue, dans une zone industrielle du secteur de Saint-Romuald.

L'immeuble rasé par les flammes hébergeait environ 25 petites et moyennes entreprises (PME), dont celle de Dominic Beaulac, qui a tout perdu.

« Mes confrères, qui ont aussi une entreprise, m'ont appelé pour me dire que mon garage venait d'exploser. Je me suis rendu ici immédiatement et quand je suis arrivé, la bâtisse était en flammes au complet. Il n'y avait plus rien à faire », témoigne M. Beaulac, visiblement secoué.

Au moins deux explosions

Au moins deux explosions sont survenues durant l'intervention des pompiers en raison de la présence de bonbonnes de propane et d'acétylène.

Le feu s'est déclaré vers 22 h sur la 5e Rue, dans une zone industrielle du secteur de Saint-Romuald.

Le feu s'est déclaré vers 22 h sur la 5e Rue, dans une zone industrielle du secteur de Saint-Romuald.

Photo : Courtoisie / Brigitte Pelletier

« C’est un type de bâtiment condo-industriel qui a plusieurs utilisations. Il y avait donc plusieurs produits dangereux qui ont causé plusieurs explosions », souligne Richard Amnotte, porte-parole des pompiers de Lévis.

Déjà à notre arrivée, c’était un embrasement important. Entre autres, deux portes de garage étaient déjà arrachées de leur cadrage.

Richard Amnotte, porte-parole des pompiers de Lévis
BADFC755-8BFB-4EB2-8DA0-CACB290FD7D2

Les pompiers ont mis toute la nuit pour venir à bout du brasier.

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

D'une rare intensité

Le Service de la sécurité incendie a déclenché une cinquième alarme pour réunir une quarantaine de pompiers des environs.

Les sapeurs ont mis toute la nuit pour venir à bout du brasier d'une rare intensité.

« C'est dans les rares gros incendies de cette ampleur-là. La nature du bâtiment, sa construction, sa combustibilité, l'occupation à l'intérieur du bâtiment et aussi le fait qu'on a dû travailler de façon défensive, compte tenu des explosions multiples, a fait en sorte que ce fut un travail beaucoup plus difficile », explique M. Amnotte.

5C1B4705-5344-4592-8F23-563B981A21E5

Une pelle mécanique est à l'oeuvre au lendemain du sinistre.

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Une soixantaine d'emplois sont affectés par le sinistre.

Aucun travailleur ne se trouvait sur place au moment où l'incendie a pris naissance.

La cause du brasier reste à déterminer. La thèse de l'incendie criminel semble toutefois écartée.

Avec les informations de Marie Maude Pontbriand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !