•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confusion des procédures de fermeture d'écoles, le CSF clarifie une vidéo mise en ligne

Plan large de voitures roulant dans la tempête à West Vancouver.

110 écoles étaient fermées mercredi dans la région de Vancouver.

Photo : Police de West Vancouver/Twitter

Claudia Cantin

Confusion en début de semaine parce que le Conseil scolaire francophone (CSF) de la Colombie-Britannique a mis en ligne une vidéo laissant entendre que c’était aux parents de prendre la décision d’envoyer ou non leurs enfants à l’école.

Le directeur du CSF, Michel St-Amant, explique que le parent prend la décision compte tenu de ce que le conseil scolaire fait.

« L’école est fermée, ça ne sert à rien d'envoyer mon enfant à l'école. Le transport est annulé, donc là je peux choisir d'aller le reconduire ou de le garder à la maison », explique-t-il.

Michel St-Amant explique que la décision de fermer une école est prise entre 5 h et 5 h 30. Le CSF est en communications avec les autres conseils scolaires de la province et les décisions sont communes.

« On surveille la situation d'heure en heure, et ça commence tôt le matin, dès 5 heures, 5 heures et demie. Alors on est en ligne pour voir qu'est-ce qu'il se passe avec les collègues des autres conseils scolaires, surtout pour être capable d'aviser les parents et le personnel très tôt, avant que les gens prennent la route et se mettent à risque », dit-il.

Une dizaine d'employés du CSF restent au siège social pour appuyer les écoles qui ne ferment pas.

Les 16 écoles du Conseil scolaire francophone  (Nouvelle fenêtre)et toutes les écoles anglophones de la région vancouvéroise étaient fermées mercredi. Soit 110 écoles dans la région de Vancouver.

Les familles touchées par les fermetures d’écoles n’y voyaient aucun problème, car avoir des jours de congé en raison de la neige n’arrive pas souvent à Vancouver.

Les enfants qui avaient congé de classes étaient heureux de pouvoir glisser au parc Clark grâce à la neige apportée par la tempête.

Plan moyen de Chloé Mayor Moure debout dehors dans un parc enneigé.

Chloé Mayor Moure, une élève de l'École Anne-Hébert

Photo : Radio-Canada

Chloé Mayor Moure explique en riant comment elle a appris qu'elle n'avait pas d'école : « l'alarme a sonné et ma mère a crié : "Chloé, il n'y a pas d'école aujourd'hui" », elle est donc restée au lit.

Plan serré d'Ava Seres souriant debout dans la neige.

Ava Seres, une élève de l'École Anne-Hébert.

Photo : Radio-Canada

Ava Seres raconte qu'« hier on a parlé, on a dit si l'école est fermée on pourrait tous aller faire de la luge, alors aujourd'hui on a pu aller en faire à Clark Park [...], c'est ça qu'on a fait ».

Il y a aussi des parents qui n’ont pas pu aller travailler, comme c’est le cas de Thibault Mayor.

Plan moyen de Thibault Mayor debout dans un parc enneigé.

Thibault Mayor, père de Chloé Mayor Moure.

Photo : Radio-Canada

« On est peut-être un peu plus préparé parce que c'est la deuxième année de suite qu'on a une fermeture de l'école, donc on sait un peu mieux comment s'y prendre cette année, » dit-il.

Pour savoir si les écoles seront fermées demain, les parents sont invités à consulter leurs courriels jeudi matin.

Avec les informations de Benoît Ferradini

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Conditions météorologiques