•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chien sauvé des crocs d'un coyote à Calgary

Vue sur un chien assis sur une couverture au sol. Certaines parties de son corps sont rasées.

Woody a été attaqué par un coyote un soir de semaine dans un quartier résidentiel de Calgary.

Photo : Marc David

Charlotte Dumoulin

Les propriétaires de chats et de chiens sont appelés à la prudence face aux coyotes urbains pendant les prochains mois, car ces animaux sauvages sont plus affamés et plus protecteurs de leur territoire pendant l'hiver.

Le Calgarien Marc David l'a appris à ses dépens la semaine dernière. Il était 22 heures lorsqu'il est sorti mettre ses poubelles dans la rue et a vu son yorkshire se faire attaquer par un coyote.

L'homme a couru une centaine de mètres pour rattraper l'animal qui tenait le chien dans sa gueule. Après quelques minutes de poursuite, le coyote a finalement laissé tomber sa proie avant de s'enfuir.

« J'ai ramassé mon chien. Il avait l'air mort. Sa tête tombait, il n'avait pas de vie », explique Marc David, qui a pu réanimer son chien, Woody, en lui faisant du bouche-à-bouche.

Après quelques tentatives, le yorkshire s'est finalement réveillé. Son maître l’a ensuite rapidement transporté dans une clinique vétérinaire, car il avait des morsures au cou et une côte cassée.

Vue sur un homme assis sur le sol à côté d'un yorkshire. Il le regarde.

Marc David a pourchassé le coyote pour sauver son chien sur une centaine de mètres.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Des cas fréquents

D'après le vétérinaire Danny Jeffe, ce genre d'incident n'est pas rare en Alberta. « Selon les saisons, on voit environ un chien blessé par un coyote toutes les deux ou trois semaines », remarque-t-il.

Pour diminuer les risques, Gareth Villanueva, des gardiens des parcs d'Edmonton, recommande de ne pas sortir les chiens sans les attacher avec une laisse.

« De janvier à avril, on voit plus d'attaques de coyotes » dit-il en précisant toutefois qu’elles se font rarement contre des humains.

Pour ce qui est des chats, le Dr Jeffe conseille de les garder à l’intérieur.

Selon les experts, lorsqu’une personne rencontre un coyote, elle ne doit absolument pas s’enfuir en courant. « La meilleure chose à faire est de donner l'impression qu'on est grand, de faire du bruit en tapant des mains, en criant ou en frappant ses pieds sur le sol », explique Gareth Villanueva. Ce comportement les éloignera la majorité du temps.

Selon les données de la Ville de Calgary, l’an dernier, on a signalé 30 attaques de coyotes sur des chiens. À Edmonton en 2019, la Ville a reçu 2005 appels de particuliers signalant des blessures ou le comportement agressif d’un coyote.

Un coyote sous la neige.

Lorsqu'une personne se retrouve en face d'un coyote, les experts recommandent de faire du bruit, surtout de ne pas courir.

Photo : Getty Images / Chuck Schug Photography

Des leçons à tirer

Selon des experts, Woody a donc eu de la chance. À peine sorti de l’hôpital, il y a deux jours, son maître est déjà persuadé que le chien se remettra de ses blessures.

Marc David ne le laissera plus sortir aussi librement à l’extérieur ou sans lui mettre de laisse.

C'était une erreur. Il va rester en dedans et je vais sortir les poubelles.

Marc David, habitant de Calgary

Il ajoute par ailleurs que les frais pour les soins ont été très élevés. Il a dépensé près de 6000 $ depuis mercredi dernier pour traiter les blessures de son chien. Son fils a alors eu l’idée d’organiser une campagne GoFundMe pour payer ses factures. Pour l'instant, la famille a déjà amassé 1400 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !