•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andrew Weaver quitte le caucus vert de la Colombie-Britannique

Andrew Weaver sourit devant le logo de son parti.

Andrew Weaver et son parti avaient obtenu près de 17 % des votes populaires en 2017.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Adrien Blanc

Dix jours après avoir quitté la direction du Parti vert de la Colombie-Britannique, le député Andrew Weaver annonce par communiqué qu'il ne fera plus partie du caucus vert à l'Assemblée législative à compter du lundi 20 janvier et qu'il siégera en tant qu'indépendant.

Siéger comme indépendant me permettra de mieux équilibrer mon travail avec les besoins de santé de ma famille, peut-on lire dans un communiqué diffusé par le Parti vert mercredi.

Je demeure engagé à maintenir la stabilité du gouvernement minoritaire et à respecter l'entente [signée en 2017], ajoute-t-il.

L'accord qui lie le Parti vert au gouvernement néo-démocrate assure que les députés verts voteront en faveur des motions de confiance au gouvernement, par exemple au moment du discours du Trône et de la présentation du budget, pour assurer le maintien de celui-ci au pouvoir.

Andrew Weaver avait invoqué des raisons personnelles pour expliquer sa décision de quitter la direction du parti en octobre dernier, notamment un problème de santé qu'il avait eu au cours de l'été. Depuis, des problèmes de santé touchant des membres de sa famille l'ont mené à reconsidérer ses responsabilités.

En tant qu'indépendant, le député d'Oak Bay-Gordon Head n'aura plus à siéger dans autant de comités et de réunions qu'actuellement, soit deux comités spéciaux et deux comités permanents.

Hommage unanime

Le gouvernement et l'opposition ont souhaité bonne chance à Andrew Weaver et sa famille.

Au nom du gouvernement, la ministre des Finances Carole James a salué le travail d'Andrew Weaver pour, écrit-elle, établir et maintenir le gouvernement au pouvoir .

Le chef du Parti libéral de la Colombie-Britannique, Andrew Wilkinson, a remercié Andrew Weaver au nom de tous les députés de son caucus pour les services rendus au public.

Le député de Saanich-North and the Islands et chef par intérim du Parti vert provincial, Adam Olsen, a déclaré que son parti soutenait la décision d'Andrew Weaver et que ce départ ne remettrait pas en cause l'accord conclu avec le gouvernement néo-démocrate.

Adam Olsen tient une conférence de presse devant la bibliothèque de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique.

Le chef du Parti vert par intérim, Adam Olsen, a déclaré que le devoir d'un député envers sa famille passait avant son devoir envers son caucus.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Adam Olsen a toutefois reconnu que ce départ engendrait des défis administratifs pour sa collègue Sonia Furstenau et lui, et qu'ils allaient devoir définir une priorité pour leur caucus avant la prochaine session législative, qui débutera le 11 février.

L'aide financière accordée à un caucus et la place qui lui est réservée dans les différents comités dépendent en effet du nombre de ses membres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale