•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un club de hockey luge à Palmarolle pour « jouer au hockey comme les autres »

Tyler est assis avec les jambes devant lui sur une petite luge sur une patinoire dans un aréna. Il tient deux petits ba^tons de hockey dans ses mains.

Tyler, âgé de huit ans, pratique le hockey-luge. Il est atteint d'une maladie qui affecte ses jambes, mais il peut jouer au hockey-luge.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Un club de hockey luge se forme en Abitibi-Ouest pour permettre aux personnes en situation de handicap de jouer au hockey à leur façon.

Une famille de Palmarolle, dont l'un des enfants vit avec une maladie qui affecte ses jambes, est à l'origine de cette initiative.

C'est en encourageant son fils de 8 ans, Tyler, à faire du sport que Joanny Fournier-Lavoie a ému la communauté.

Shawn, Joanny et Tyler posent à côté d'une affiche de l'association régionale de loisirs pour personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue.

Shawn Lauzon et Joanny Fournier-Lavoie sont à l'origine du projet. Ils souhaitent que leur fils Tyler puisse pratiquer un sport qu'il aime.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Quand on le voit sur la glace, ses yeux brillent. On voit qu'il est heureux. Je pense que ça les gens le voient aussi. Le fait de pouvoir aider d'autres personnes, pour moi c'est important.

Joanny Fournier-Lavoie, mère de Tyler

François Alain a contribué à faire connaître le hockey luge en Abitibi-Ouest. Il a été interpellé par Joanny Fournier-Lavoie pour permettre à Tyler d'essayer le sport. C'est la relève! Quand je serai rendu à 70 ans je ne jouerai plus au hockey luge. Il va pouvoir faire découvrir ça à ses amis, se réjouit-il.

François Alain est assis dans un fauteuil roulant. Sur des chases à côté de lui est posé une luge à patins.

François Alain, impliqué dans la pratique du hockey luge en Abitibi-Ouest. Il a prêté une petite luge à Tyler pour qu'il puisse essayer le sport.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Afin que le jeune Tyler ne soit pas seul sur la glace, plusieurs organismes comme la Ressource pour personnes handicapées de l'ATNQ et l'Association régionale de loisirs pour personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue ont contribué à l'achat de 35 luges. Une valeur d'un peu plus de 35 000 $.

C'est un projet innovateur. Les personnes handicapées peuvent faire du sport. Elles peuvent être en forme. Avec toute la communauté qui peut essayer ce sport-là, c'est un beau projet inclusif, souligne Rémy Mailloux, directeur général de la Ressource.

Les vendredis soirs à Palmarolle

La population peut utiliser les luges à l'aréna Rogatien-Vachon les vendredis soirs.

C'est une poussée d'adrénaline que j'avais oubliée. Quand je suis retombé sur la glace, sur la luge, c'est cette poussée d'adrénaline là que j'ai eue qui m'a redonné vie, je pense. Un défi, une passion pour moi. Le sport est une passion en soi, mais depuis 22-23 ans je ne pouvais plus en faire, estime Nancy Mercier qui peut quitter son fauteuil roulant quelques instants pour pratiquer le sport.

Nathalie Mercier est assise dans un fauteuil roulant devant des gens qui regardent une patinoire dans un aréna.

Nathalie Mercier considère que le hockey luge lui a redonné un défi. Elle quitte son fauteuil les vendredis pour pratiquer ce sport.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Les élèves aussi peuvent essayer le sport

Les élèves de l'école Dagenais de Palmarolle ont l'opportunité d'essayer le hockey luge lors de leur cours d'éducation physique.

D'autres écoles pourront emprunter les luges. « [C'est] pour permettre à des enfants avec des différences d'avoir le plaisir de jouer au hockey comme les autres », affirme Éric Godbout, conseiller pédagogique à la Commission scolaire du Lac-Abitibi joueur de hockey luge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !