•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétudes avec le possible changement de nom de la route du Président-Kennedy

La route du Président-Kennedy à Lévis.

La route du Président-Kennedy à Lévis.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

La famille de Jean Garon, le défunt député et maire de Lévis, souhaite que la Ville de Lévis renomme la route du Président-Kennedy afin de rendre hommage l’homme politique. La possibilité que la section lévisienne devienne le boulevard Jean-Garon inquiète tout de même certains commerçants.

Nous on est là pour représenter et défendre nos membres, il faut penser aux impacts financiers, donc on va suivre la situation de très près, promet Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Gaétan Blais, le gérant de la Place du matelas, un détaillant situé sur la route du Président-Kennedy, partage cet avis. C’est une excellente idée, par contre ça peut entraîner des complications au niveau des commerces et des institutions, affirme-t-il.

Il craint que l’initiative entraîne des coûts supplémentaires, entre autres à cause des différentes modifications d’affichage qui pourraient avoir à être apportées.

Un hommage tout de même mérité

L’idée de rendre hommage à celui qui a aussi été ministre de l’Agriculture semble tout de même assez consensuelle. Pour Jean Lambert, vice-président de l’UPA de la Chaudière-Appalaches, il est clair que la mémoire de Jean Garon devrait être soulignée.

C’était un bon ministre de l’Agriculture et il a quand même établi quelque chose de bien important pour nous autres, la Loi sur la protection du territoire agricole, relate-t-il.

Le vice-président hésite toutefois à se prononcer sur le possible changement de nom de la route du Président-Kennedy. Ce n’est pas une mauvaise idée, mais c’est un peu difficile d’en juger, avance Jean Lambert, finissant par admettre que cet hommage serait tout de même bien mérité.

Gaétan Blais préférerait que d’autres artères soient envisagées. Lévis est une ville en expansion, si on le met dans un endroit stratégique qui sera développé, éventuellement ça peut devenir un boulevard plus fréquenté et partir de là, il n’y aura pas de problème avec le nom de Jean Garon, suggère-t-il.

Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, s’est engagé à se pencher sur la question. La Ville a ouvert la porte à monter un comité, on va vouloir l’évaluer avec eux, soutient Marie-Josée Morency.

Avec les informations de Marc-Antoine Lavoie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale