•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrer le gaspillage alimentaire par une application mobile

L'application mobile Foodhero

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Maxime Denis
Mis à jour le 

Un homme d'affaires originaire de Lévis s'attaque au gaspillage alimentaire grâce à une application mobile gratuite. Lancée en 2019, Foodhero gagne en popularité ici et pourrait très bientôt se retrouver ailleurs au pays et aux États-Unis.

Les statistiques en matière de gaspillage alimentaire sont absolument aberrantes, selon le président de Foodhero, Jonathan Defoy. Il affirme que la perte de nourriture au pays est estimée à près de 50 milliards de dollars par année.

En collaboration avec 200 supermarchés du Québec, son application permet de magasiner en ligne des produits invendus sur le point d'atteindre leur date de péremption.

Le consommateur réduit ainsi le gaspillage alimentaire et fait des économies variant de 30 à 60 % sur le prix de vente.

Le président de Foodhero, Jonathan Defoy, en discussion avec le directeur général du IGA des Sources, Jean-Nicolas Tremblay.

Le président de Foodhero, Jonathan Defoy, en discussion avec le directeur général du IGA des Sources, Jean-Nicolas Tremblay

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Les marchands y trouvent aussi leur compte, parce qu'il s'agit de produits qui auraient été perdus.

« Quand ils font leur tournée fraîcheur et qu'ils identifient des produits qui ne seront pas vendus, ces produits-là sont automatiquement mis en vente sur Foodhero », explique Jonathan Defoy.

Pour sa part, un commerçant affirme avoir réduit ses déchets de 25 % en adhérant à Foodhero.

Les bacs réfrigérés dans lesquels se trouvent les aliments mis en vente sur la plateforme Foodhero.

Les bacs réfrigérés dans lesquels se trouvent les aliments mis en vente sur la plateforme Foodhero.

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

« Vous procédez au magasinage et au paiement en ligne, mais vous venez récupérer en magasin. On peut retrouver autant des produits de fruits et légumes, des produits de viande, de poissonnerie, de boulangerie », raconte le directeur général du IGA des Sources, Jean-Nicolas Tremblay.

Le gaspillage alimentaire au pays

Les Canadiens gaspillent près de 60 % de la nourriture produite au pays chaque année.

L'équivalent de 35,5 millions de tonnes métriques de nourritures jetées ou gaspillées.

Source : Second Harvest

Sans grande publicité, l'application enregistre déjà 250 000 téléchargements à ce jour. Son créateur pense aller encore plus loin en augmentant l'offre au Québec en 2020. Des pourparlers ont aussi débuté pour la rendre disponible aux États-Unis.

« Ça implique de sortir aussi des épiceries. Il y a un marché potentiel dans les restaurants et dans les marchés publics », affirme M. Defoy.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), plus du tiers des aliments produits dans le monde ne sont pas consommés.

La FAO formule quelques recommandations à l'intention des consommateurs :

  • n'achetez pas plus de nourriture que ce qui est nécessaire;
  • conservez les aliments correctement;
  • bien lire les dates d'expiration des produits et pas nécessairement les respecter rigoureusement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Pollution