•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mobilisation pour l'ajout de places en garderie à Gaspé

Charlie-Ann Cassivi espère obtenir une place dans une garderie subventionnée pour son fils Tom Johnson, âgé de six mois.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

Une vingtaine de familles de Gaspé ont répondu à l'invitation de la députée Méganne Perry Mélançon mercredi pour dénoncer le manque criant de places en garderies subventionnées.

Actuellement, les directions des centres de la petite enfance (CPE) de Gaspé évaluent qu'il manque 150 places dans les garderies subventionnées.

La députée péquiste de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, a invité les parents de Gaspé à se joindre à elle mercredi matin afin de réaliser une vidéo pour sensibiliser le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, à l'urgence de la situation.

Au total, 25 familles ont répondu à l'appel pour témoigner de leur situation.

On est arrivés l'année passée, raconte Marie-Claude Bourgoin.

En fait, on a dû quitter les Îles à cause du manque de places en garderie justement. Dès qu'on l'a su, en juillet 2018, on s'est inscrits sur la liste du CPE et encore à ce jour on n'a pas de place, explique-t-elle.

Des mamans tiennent leur bébé dans leurs bras.

Les parents ont répondu à l'invitation de la députée de Gaspé qui souhaitait réaliser une vidéo pour sensibiliser le ministre de la Famille au manque de places dans les garderies de Gaspé.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Dans plusieurs familles, l'attente pour obtenir une place en garderie a forcé l'un des parents à quitter son emploi pour s'occuper des enfants. C'est notamment le cas de Marco Cloutier.

Nous, on a décidé que c'était le papa qui allait s'occuper des enfants. Moi, je travaille dans la construction donc un bon salaire, fait que là c'est ma conjointe qui subvient seule aux besoins si on veut, indique-t-il.

La société est un peu prise au piège actuellement parce que ce sont tous de jeunes professionnels qui ne peuvent pas retourner au travail. Alors, sur le développement de l'enfant et sur le développement de la société, on a un très gros problème à Gaspé.

Méganne Perry Mélançon, députée de Gaspé

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombre, se dit ouvert à créer de nouvelles places dans les garderies de Gaspé, mais rappelle que cette pénurie est récente.

Si on retourne à 2018, il y avait même un surplus de places dans ce secteur-là. Les CPE avaient de la difficulté à combler leurs places, donc c'est arrivé rapidement. Maintenant on prend connaissance de ça, les familles évidemment on entend bien leur message, assure le ministre.

Le jeune Maxime s'amuse avec des jouets.

Le jeune Maxime Cloutier ne s'inquiète pas du manque de places en garderie, mais pour son père Marco, cette situation a des conséquences économiques bien réelles.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Néanmoins, Gaspé pourra profiter d'une partie des 1000 places qui seront créées en 2020.

Effectivement, au cours de cette année il y aura un appel de projet ciblé partout au Québec dans les secteurs où il y a un manque de places.

Mathieu Lacombe, ministre québécois de la Famille

Même si cette situation est récente, le maire de Gaspé, Daniel Côté, estime que le gouvernement de François Legault ne doit pas hésiter à créer de nouvelles places, même à construire de nouveaux CPE.

Une vingtaine de parents, accompagnés de leurs jeunes enfants.

Le 15 janvier, 25 familles se sont réunies à la gare intermodale de Gaspé pour réclamer la création de nouvelles places en garderie.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Gaspé connaît une croissance trois fois plus rapide que Rimouski présentement, c'est phénoménal. En fait, il y a une croissance soutenue et durable, souligne le maire, Daniel Côté.

Présentement, il manque 150 places à combler dans les garderies. On peut avoir des raisons théoriques qui expliqueraient le fait qu'on ne veuille pas ouvrir de nouvelles places mais dans la vraie vie, ça prend des places en garderies.

Daniel Côté, maire de Gaspé

Selon l'Institut de la statistique du Québec, Gaspé a gagné 386 habitants dans la dernière année. Il s'agit de la croissance démographique la plus importante de l'Est-du-Québec selon le maire.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Enfance