•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Microsoft lance une version complètement refaite du navigateur Edge

Un ordinateur portable, un ordinateur de bureau et un téléphone intelligent affichent une page web du navigateur Edge.

La nouvelle version d'Edge sera offerte sur PC, Mac, iOS et Android.

Photo : Capture d'écran - Microsoft.com

Radio-Canada

Le navigateur web Edge, tel qu’on le connaît, n’est plus. C’est aujourd’hui que Microsoft rend publique la version complètement refaite de son fureteur.

Cette nouvelle mouture d’Edge est basée sur le logiciel libre Chromium, un projet de navigateur web démarré par Google en 2008. Celui-ci sert de base à plusieurs autres fureteurs, dont Opera et, bien sûr, Chrome. Désormais, ils partagent tous le même code source.

Cela veut donc dire que les fonctionnalités et l’interface de cette nouvelle version d’Edge ressemblent beaucoup à celles de Chrome. Le nouveau Edge devrait d’ailleurs offrir une meilleure expérience de navigation aux gens, la plupart des sites web étant déjà optimisés pour Chrome. Il est également capable de fonctionner avec les mêmes extensions.

Son logo a lui aussi été actualisé et ne ressemble plus du tout au célèbre E bleu d’Internet Explorer : le E affiche désormais la forme d’une vague, avec un dégradé de couleurs qui passe du vert au bleu.

L'ancien et le nouveau logo du navigateur Edge.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ancien logo (à gauche) et le nouveau logo (à droite) du navigateur Edge.

Photo : Microsoft

La nouvelle version d’Edge sera téléchargée automatiquement sur les appareils des utilisateurs et utilisatrices du navigateur en plus d’être offerte sur Mac, iOS et Android.

Lancé il y a près de cinq ans, Edge avait pour but de remplacer Internet Explorer sur les ordinateurs Windows 10. Il est présentement le quatrième navigateur le plus populaire au monde, après Chrome, Firefox et Internet Explorer, avec environ 4 % des parts de marché.

Mozilla déçu

L’adoption de Chromium par Microsoft a été annoncée il y a plus d’un an, en décembre 2018. À l’époque, le fabricant de Firefox, Mozilla, s’est montré plus que déçu de la décision du géant américain, l’accusant de renoncer officiellement à une plateforme partagée indépendante pour Internet.

D’un point de vue social, civique et individuel, céder le contrôle d’une infrastructure Internet fondamentale à une seule entreprise est terrible. C’est pour cette raison que Mozilla existe. Mozilla est en concurrence avec Google non pas parce que c’est une bonne occasion de faire des affaires. Mozilla est en concurrence avec Google parce que la santé d’Internet et de nos vies numériques dépend de la concurrence et du choix, s’est désolé son directeur Chris Beard sur son blogue officiel.

Chrome possède actuellement plus de 65 % des parts de marché des navigateurs web, alors que Firefox n’en a qu’environ 9 %.

Avec les informations de Engadget, et ZDNet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Internet

Techno