•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matthew Raymond entre en prison en attendant sa deuxième audience d'aptitude

L’auteur présumé de la fusillade de Fredericton est accusé de quatre meurtres.

Matthew Vincent Raymond sort d'un fourgon cellulaire vêtu de vêtements orange.

Matthew Raymond, qui fait face à quatre chefs d'accusation de meurtre, lors d'une comparution à Fredericton le 11 décembre 2018.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

L'auteur présumé de la fusillade de Fredericton, Matthew Raymond, sera en prison le temps de subir sa deuxième audience d'aptitude avec jury. Raymond a comparu en cour mercredi à Campbellton devant une commission d'examen. Cette dernière a jugé qu'il pouvait poursuivre les procédures judiciaires.

Cette commission est composée de personnes nommées par la province qui décident du sort des accusés qui sont jugés inaptes à subir un procès. Elle décide du moment et des conditions sous lesquelles les accusés doivent faire face à leurs accusations devant la Cour du Banc de la Reine.

La commission a pris sa décision après environ 15 minutes de délibérations, après avoir entendu le témoignage d'une personne.

Il y a une interdiction de publication de toute preuve présentée mercredi.

Raymond, qui fait face à quatre accusations de meurtre au premier degré, était détenu depuis quelques semaines au Centre hospitalier de Restigouche.

Jugé inapte à subir son procès en octobre

Matthew Raymond avait été jugé inapte à subir son procès par un jury composé de huit femmes et quatre hommes le 4 octobre dernier. Lorsqu’un accusé est jugé inapte, on ordonne un traitement, puis son état est réévalué.

Raymond a suivi un traitement de 60 jours et son état a déjà été réévalué par deux psychiatres, qui ont déterminé qu'il était apte à subir son procès.

Mais lors d'une comparution précédente, le juge Fred Ferguson a indiqué qu'une deuxième audience d'aptitude devant un jury pourrait être nécessaire.

Cette audience pourrait être prévue en février.

Aptitude à subir un procès

Être apte à subir son procès est différent de la responsabilité criminelle. L'objectif est de déterminer si l'accusé est dans un état mental approprié pour subir son procès, et non de déterminer quel était son état mental lors des faits allégués.

Quatre chefs d'accusation de meurtre au premier degré pèsent sur l'homme de 49 ans.

Il est accusé d'avoir tué les policiers Robb Costello et Sara Burns ainsi que les civils Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright devant un complexe d'appartements du nord de Fredericton en août 2018.

Les deux civils ont été tués par balle alors qu'ils chargeaient des effets personnels dans leur voiture en vue de partir en voyage. Les deux policiers ont été abattus en arrivant sur les lieux de la fusillade.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites