•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vallée-de-l'Or relance son projet de plate-forme de compostage

Des aliments sont disposés dans un bac à compost.

La collecte du compost sera implanté à l'automne 2020, soutient la MRC de la Vallée-de-l'Or.

Photo : iStock

Marc-André Landry

La MRC de la Vallée-de-l'Or (MRCVO) lance un nouvel appel d'offres afin de construire une plate-forme de compostage et commencer la collecte des résidus organiques sur son territoire.

Deuxième essai

Cette démarche fait suite à un premier appel d'offres mené au printemps 2019. La MRC avait alors dû reporter le projet de quelques mois en raison des coûts trop élevés. Le plus bas soumissionnaire conforme excédait de 32 % les prévisions budgétaires de la MRC, fixées alors à près de 7 millions de dollars.

Les membres du conseil sont assis autour d'une table en forme de U.

Le conseil de la MRC de la Vallée-de-l'Or relance l'appel d'offres pour une plateforme de compostage.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Pour ce deuxième appel d'offres, la MRCVO a modifié sa stratégie et scindé le projet pour en réduire les coûts. Ainsi, l'usine de traitement du lixiviat sera optimisée pour pouvoir fonctionner 12 mois par année, ce qui évitera la construction d'un bassin d'accumulation.

Les élus ont confiance que cette fois-ci sera la bonne. « Il faut que ça marche, affirme le préfet de la MRCVO et maire de Malartic, Martin Ferron. Il faut livrer ce dossier-là qui est important pour nous et pour la population.

On doit aller au compostage et cesser d’enfouir des tonnes et des tonnes de matières inutilement. Tout le monde l’attend avec impatience.

Martin Ferron, préfet de la MRC de la Vallée-de-l'Or et maire de Malartic

Le compostage en 2020

Les entreprises intéressées disposent d'un mois pour déposer leur soumission. Quel que soit le résultat de ce nouvel appel d'offres, la MRC de la Vallée-de-l'Or entend commencer la collecte porte-à-porte des résidus organiques au cours de l'automne 2020, et ainsi répondre aux exigences du gouvernement du Québec.

On est dans les délais et on croit bien être capable de les respecter. Si tout va bien, quelque part au courant de l’été ou de l’automne, on va commencer à mettre en place la collecte. Mais on a aussi des plans B. On a des partenaires dans d’autres MRC qui ont déjà des plates-formes et avec qui on pourra travailler, on va pouvoir donner le service, d’une façon ou d’une autre, ajoute Martin Ferron.

Quant aux bacs bruns, ils seront commandés dans les prochains jours. Ils seront ensuite répartis dans chacune des six municipalités de la MRC pour être distribués dans chaque résidence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Environnement