•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux compagnies d'assurance auto réclament des hausses de 50 %

Un homme examine une voiture accidentée

Plusieurs assureurs au Nouveau-Brunswick augmentent les primes d'assurance ou demandent l'autorisation de le faire.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Deux compagnies d’assurance au Nouveau-Brunswick ont déposé des demandes afin d'augmenter leurs primes d’environ 50 %.

Il s’agit des entreprises Sonnet et Échelon, qui demandent respectivement une hausse de 50 % et de 51 %.

L’industrie justifie de telles demandes en disant que les voitures coûtent de plus en plus cher à réparer, indique la défenseure des consommateurs en matière d'assurances, Michèle Pelletier.

On sait que [...] n’importe quelle pièce est rendue beaucoup plus chère et c’est là une grosse partie de nos primes d’assurance, c’est là qu’ils disent qu’il doit y avoir une augmentation parce qu’il y avait énormément de pertes pour la réparation de nos voitures qui sont de plus en plus sophistiquées, explique Michèle Pelletier.

La défenseure des consommateurs doute que la Commission des assurances accepte une telle hausse étant donné son ampleur.

C’est la Commission qui va décider, mais je ne crois pas que 51 % va être accepté. C’est certain qu’il va y avoir une augmentation. La compagnie a démontré qu’elle avait des pertes et que les primes doivent être ajustées, mais 51 % je vous avoue que c’est très élevé comme augmentation. C’est la première fois qu’on voit une augmentation si élevée qui a été demandée, affirme Mme Pelletier.

Chaque compagnie d’assurance qui fait affaire au Nouveau-Brunswick doit présenter chaque année la modification des primes qu’elle propose, explique Michèle Pelletier. Si la modification demandée est supérieure à 3 %, l’entreprise doit se présenter devant la Commission.

Ça fait déjà presque trois ans qu’on voit des augmentations d’année en année. On voit des augmentations de 6 %, 7 %, 8 %, 10 %, 12 %. On a même vu 15 % d’augmentation. [...] On espère que cette année, ça va vraiment stabiliser les primes et que cette tendance à la hausse va arrêter.

Michèle Pelletier, défenseure des consommateurs en matière d'assurances

Echelon est une compagnie qui assure des risques plus élevés. Dans le jargon, on dit que c’est le « mid-market », explique Mme Pelleter.

Sonnet est quant à elle une jeune compagnie sur le web dans le marché régulier, affiliée avec Economical.

Michèle Pelletier offre les conseils suivants aux consommateurs :

  • S’informer auprès de plusieurs assureurs avant de choisir celui avec lequel faire affaire;
  • Veiller à avoir un bon dossier de conduite automobile;
  • Combiner l’assurance maison et l’assurance automobile pour bénéficier de certains rabais.

L’entrevue complète accordée par Michèle Pelletier est diffusée au téléjournal Acadie, ce mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Finance et assurances