•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bernard Gaudreault prend le chemin de la prison en attendant sa peine

Bernard Gaudreault au palais de justice.

L'ex-chauffeur d'autobus a plaidé coupable à six chefs d'agression sexuelle.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministère public réclame trois ans de pénitencier pour l’ex-chauffeur d’autobus scolaire Bernard Gaudreault, qui a plaidé coupable d'accusations d’agressions et d’attouchements sexuels sur six jeunes filles.

La défense demande pour sa part une peine de 18 mois de prison. L’avocat de l’accusé, Jean-Marc Fradette, a insisté sur le fait que la thérapie suivie par son client l’a rendu conscient de la gravité de ses gestes. De plus, l’individu n’a aucun antécédent judiciaire.

Pour sa part, la Couronne a plutôt rappelé certaines circonstances aggravantes, comme le nombre de victimes, la répétition des gestes et l’abus de confiance et d’autorité commis par l’accusé.

Les agressions ont eu lieu entre 1997 et 2018, dans des contextes familiaux et lorsqu’il était chef des scouts à Saint-Honoré.

Le juge a pris la cause en délibéré.

Selon son propre souhait, Bernard Gaudreault a pris le chemin de la prison en attendant la décision du tribunal le 12 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Crimes et délits