•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compteurs intelligents : chocs d’idées autour des estimations d’Énergie NB

Un compteur intelligent sur le mur d'un immeuble.

La société d'énergie de Saint-Jean a déjà mis en service plus de 9800 compteurs intelligents dans la ville.

Photo : Radio-Canada / CBC / Robert Jones

Radio-Canada

Les avocats de la société Énergie NB et de la Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick se sont affrontés, mardi, dans le cadre de l’audience publique sur le projet d’installation de compteurs intelligents chez les abonnés.

Une avocate de la Commission, Ellen Desmond, a posé plusieurs questions aux représentants d’Énergie NB au sujet des hypothèses retenues dans l’analyse de rentabilité du projet.

Elle leur a notamment demandé de recalculer avec une hypothèse moins généreuse l’un des avantages financiers estimés par Énergie NB, pour voir comment cela changerait les choses.

Un avocat d’Énergie NB, John Furey, a répliqué que la société ne ferait cela que si elle pouvait également faire un autre calcul avec une hypothèse encore plus généreuse. Il ne croit pas que la Commission peut choisir ce qui lui convient, a-t-il expliqué, en ajoutant qu’il serait plus équitable si elle voyait toutes les variables.

Ellen Desmond ne s’est pas opposée à l’idée qu’Énergie NB ajoute un calcul à celui qu’elle a demandé. Elle a assuré à John Furey qu’elle ne contestait pas son analyse de sensibilité.

Énergie NB comparaît devant la Commission dans l’espoir d’obtenir son autorisation pour investir 92 millions de dollars afin d’acheter 360 000 compteurs intelligents à l’intention de la majorité de ses abonnés.

Une erreur reconnue

La société d’énergie estime que l’utilisation de ces compteurs entraînera un bénéfice net de 31,1 millions de dollars sur 15 ans, mais l’audience publique a déjà révélé certaines faiblesses dans ce calcul.

Lundi, une dirigeante financière d’Énergie NB, Stephanie Langlais, a reconnu que le calcul du bénéfice net comprend par erreur une somme de 3,2 millions de dollars dont il ne faudrait pas tenir compte.

Mardi, Ellen Desmond étudiait la possibilité que l’analyse de rentabilité du projet contienne d’autres erreurs.

Elle a posé des questions à Mme Langlais au sujet de la nouvelle estimation des tarifs sur dix ans, qui est plus faible que celle présentée l’été dernier. Mme Langlais a reconnu que cette nouvelle estimation réduit de 700 000 $ le bénéfice net possible sur 15 ans.

Ellen Desmond assise à une table dans la salle écoute les procédures.

Ellen Desmond, avocate de la Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick, a remis en question des estimations d'Énergie NB sur les bénéfices financiers du possible déploiement de compteurs intelligents dans la province.

Photo : CBC/Graham Thompson

Ellen Desmond a aussi demandé à Énergie NB si elle avait fait une exagération de 604 000 $ dans son analyse de rentabilité en prévoyant 12 mois de bénéfices financiers pour chaque compteur intelligent installé durant une année donnée, y compris ceux installés au milieu ou à la fin de l’année. Êtes-vous d’accord qu’il y a peut-être un moyen plus conservateur de calculer ce bénéfice financier?, a-t-elle demandé.

La vice-présidente principale de l'exploitation, Lori Clark, a expliqué qu’Énergie NB a retenu des hypothèses prudentes pour calculer les bénéfices financiers les plus considérables, ce qui, selon elle, fait plus que compenser les très petits chiffres mentionnés par Mme Desmond.

C’est à ce moment qu’Ellen Desmond a demandé à Énergie NB de recalculer certains chiffres qu’elle avait mentionnés et que John Furey a répliqué que la société ne reverrait cela que si elle pouvait faire un autre calcul avec une hypothèse encore plus généreuse.

Avec les renseignements de Robert Jones, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Énergie