•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement en Iran : les universités du Canada observent une minute de silence

Un autel avec des portraits et des fleurs.

Des veillées aux chandelles ont eu lieu dans plusieurs villes au cours de la dernière semaine, comme ici à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Radio-Canada

Les universités de partout au Canada, en deuil, ont observé un moment de silence, mercredi après-midi, pour rendre hommage aux victimes de l’écrasement d'avion qui a fait 176 morts, en Iran, il y a une semaine.

D'après le dernier bilan, 57 des victimes du vol PS752 d'Ukraine International Airlines étaient des Canadiens. Mais selon La Presse canadienne, au moins 86 avaient des liens avec le Canada, dont beaucoup d'étudiants et de professeurs qui y revenaient après avoir passé les vacances des Fêtes à visiter des parents en Iran.

La semaine a été très difficile sur les campus à travers le pays, car tant de personnes qui ont péri avaient des liens avec la communauté universitaire, a déclaré Paul Davidson, président et chef de la direction d'Universités Canada.

Plus d'une dizaine d'universités canadiennes ont ainsi perdu des étudiants, des professeurs, des chercheurs, d'autres employés ou des anciens dans la tragédie.

Les répercussions dans les collectivités et sur les campus canadiens ont une portée considérable, a précisé Universités Canada dans une publicité diffusée sur les réseaux sociaux et dans certains journaux pour annoncer la tenue d'une minute de silence.

Nous pensons aux victimes, dotées de potentiel, de rêves et de curiosité; apportant leur contribution, transformant des vies et améliorant le monde. Leurs histoires témoignent du lien profond qui unit la communauté universitaire, et nous garderons d’elles un souvenir impérissable.

Universités Canada, dans une publicité

La perte est profonde pour notre communauté, la perte de potentiels, d’esprits brillants et de personnes engagées, qui réalisaient divers travaux de recherche, dans tous les domaines... C’est une perte de très grande envergure, a ajouté M. Davidson.

Pratiquement tous les campus ont participé à l'hommage de mercredi, selon lui.

Certaines universités ont également organisé des services commémoratifs en l'honneur de ceux et celles qu'elles ont perdus. C'est notamment le cas à l'Université de Waterloo, en Ontario, et à l'Université Western, à London, aussi en Ontario.

C'est aussi le cas à l'Université du Manitoba et dans les autres universités de la province d'où provenaient 8 des 57 victimes canadiennes.

Des événements similaires se sont déroulés dans plusieurs villes du pays la semaine dernière.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !