•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diplôme d'études secondaires en Saskatchewan : quelles sont les demandes du CEF?

Des élèves lèvent la main dans une salle de classe.

Le Conseil des écoles fransaskoises veut éviter que le curriculum des études secondaires dans ses établissements soit un calque du programme d'études présenté en anglais dans le reste de la province.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises (CEF), Ronald Ajavon, souhaite que les programmes d’études et les exigences requises pour l'obtention du diplôme d’études secondaires dans ses établissements scolaires tiennent compte de « la réalité culturelle » fransaskoise.

Une vingtaine d’intervenants se réuniront mercredi pour formuler des recommandations à la province concernant les programmes d’études secondaires. Cette rencontre s’inscrit dans la volonté du gouvernement d’améliorer le système d’éducation provincial.

Le CEF veut que le programme enseigné aux élèves du secondaire dans les écoles fransaskoises intègre [leur] réalité culturelle, souligne M. Ajavon. Pour ce faire, il propose que les programmes d'études secondaires fassent référence à des personnages fransaskois marquants.

On veut éviter, le plus possible, tout ce qui est traduction de programmes, parce qu’on ne peut pas juste prendre un programme anglophone et le traduire en français.

Ronald Ajavon, directeur général du Conseil des écoles fransaskoises

C’est un programme qui existe au niveau majoritaire et qui n’existe pas au niveau minoritaire encore. Donc, tous ces points seront faits à la table pour s’assurer d’être entendus, explique-t-il.

Deux membres du réseau fransaskois seront à la rencontre, soit Martin Prince, un membre du conseil d’administration de l’Association des conseillères et des conseillers scolaires de la province (SSBA), et Rosalie Lizée, la conseillère pédagogique du CEF. Martin Prince a préféré attendre avant de faire des commentaires à ce sujet.

Le comité est composé d’une vingtaine de personnes, dont des enseignants, des intervenants du secteur économique, des membres du ministère de l’Éducation, des parents, ainsi que des représentants des divisions scolaires et du milieu postsecondaire.

Avec les informations de Charles Lalande

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Éducation