•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La part de marché des films québécois a connu une légère baisse en 2019

Antoine Bertrand pose la main sur la bouche de Louis-José Houde dans cette photo tirée du film <i>Menteur</i>, d'Émile Gaudreault.

Louis-José Houde et Antoine Bertrand dans Menteur, d'Émile Gaudreault

Photo : Les Films Séville

La Presse canadienne

La part de marché des films québécois a encore connu une légère baisse en 2019, tout comme celle des films américains. C'est ce que rapporte l’agence Cinéac, qui compile les recettes aux guichets de tous les cinémas du Québec.

Les recettes aux guichets des cinémas québécois ont par ailleurs augmenté de 2 %, passant de 173 M$ en 2018 à 176,7 M$ en 2019.

La part de marché des films québécois est passée de 8,2 à 7,6 % entre 2018 et 2019; elle était de 11,2 % en 2017, mais on n’avait pas vu de tels chiffres depuis 2009. Le cinéma québécois avait connu une hausse progressive pendant les années 2000, atteignant même 18,2 % de part de marché en 2005. Il poursuit toutefois une tendance à la baisse depuis, avec quelques pics soudains lorsqu’un gros succès québécois attire les foules — comme Bon cop, bad cop ou De père en flic.

La part de marché des films américains aux guichets québécois entre 2018 et 2019 est passée de 80,1 à 77,3 %. Ce sont les films étrangers qui ont comblé les écarts : les films français sont passés de 2,7 à 3,8 % des parts de marché, alors que les films étrangers d’autres pays sont passés de 8,7 à 11,2 %.

La comédienne Andrée Lachapelle dans le rôle de Marie-Desneige, dans le long métrage «Il pleuvait des oiseaux».

La comédienne Andrée Lachapelle dans le rôle de Marie-Desneige, dans le long métrage «Il pleuvait des oiseaux».

Photo : Les films Outsiders

Les films québécois sortis entre le 28 décembre 2018 et le 26 décembre 2019 et qui ont le mieux réussi aux guichets sont Menteur (5,8 M$), Il pleuvait des oiseaux (1,9 M$) et La femme de mon frère (714 000 $). On retrouve ensuite Matthias et Maxime (462 000 $), Antigone (environ 400 000 $) et Jeune Juliette (env. 300 000 $).

Sur les 10 films québécois les plus payants aux guichets en 2019, 7 ont été réalisés par des femmes. La course des tuques a récolté 1,2 M$ en 2019, mais comme il était sorti le 7 décembre 2018, il ne fait pas partie de ce classement.

Menteur, d’Émile Gaudreault, est le seul film québécois à se classer dans le tableau des 20 films les plus populaires aux guichets, toutes origines confondues : la comédie s’est classée cinquième, tout juste derrière Capitaine Marvel. Les films les plus populaires sur les écrans québécois en 2019 ont été les grands succès américains Avengers : phase finale (12 M$), Le roi lion (10,5 M$) et Joker (7,7 M$).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts