•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vaste consultation pour orienter les écoles françaises commence à Saint-Georges

Photo de l'école vue de l'extérieur en hiver.

Après les membres du personnel cet après-midi, les parents et la communauté de l'École communautaire Saint-Georges sont conviés ce soir à une rencontre pour discuter des orientations futures de la Division scolaire franco-manitobaine,

Photo : Radio-Canada / Thibault Jourdan

Radio-Canada

La Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) se rendra dans chacune de ses 23 écoles d’ici au 9 juin prochain. Cette vaste tournée a pour but de permettre aux parents, aux enseignants, aux membres du personnel et aux membres de la communauté de contribuer aux grandes orientations de la DSFM dans sa prochaine planification stratégique.

C’est notre habitude, tous les cinq ans, de revoir notre plan et d’y donner une saveur actuelle, explique le président de la commission scolaire, Bernard Lesage. Vu que ce plan se termine en 2020, il est important de s’assurer qu’on est sur la bonne piste et que le prochain plan reflète les aspirations de toute la communauté .

La dernière fois, c’était la première fois qu’on allait dans chacune des communautés pour entendre ce que les gens avaient à dire et nous avons trouvé que c’était une très belle expérience, précise-t-il. Nous la répétons cinq ans plus tard.

Cette tournée commence mardi à l’École communautaire Saint-Georges. Les commissaires présents rencontreront les membres du personnel à 15 h 30, et les parents, de 18 h à 20 h. Bernard Lesage explique que les participants discuteront en table ronde des axes et des objectifs possibles de la prochaine planification.

Pour les fins de l’exercice, trois grands axes sont déjà proposés : la réussite scolaire et éducative, la communauté et la construction identitaire.

Les consultations permettront d’entendre ce que les gens ont à dire au sujet de ces axes et des objectifs qui devront être compris dans la planification pour les années 2021 à 2025. Les questions abordées seront très larges et il sera aussi possible de participer en ligne, note Bernard Lesage.

Bernard Lesage

Bernard Lesage, président de la Commission scolaire franco-manitobaine.

Photo : Radio-Canada

Au bout de ce processus, le personnel administratif colligera tout ce qui aura été dit et soumis et déterminera deux objectifs pour chacun des grands axes du plan stratégique.

Comme commission scolaire, on s’assure que nous avons les trois bons axes et si on a des changements à faire, on va le faire, indique Bernard Lesage. Ensuite, nous allons présenter le plan à la communauté, lors d’une rencontre publique prévue le 23 juin.

Tous ceux qui ont un intérêt envers l’éducation du français langue première, qui s’intéressent aux écoles — la communauté, les parents, grands-parents, le personnel — et qui veulent que nos écoles connaissent le plus grand succès sont invités à participer à ce qui deviendra la prochaine feuille de route de la DSFM, ajoute Bernard Lesage.

Après celle de Saint-Georges, ce sera au tour de l’École Précieux-Sang de participer à ce processus, le 28 janvier.

Des rencontres sont ensuite prévues à l’École communautaire Aurèle-Lemoine, le 6 février, ainsi qu’à l’École Lacerte et à l’École communautaire Réal-Bérard, le 12 février.

L’horaire complet des rencontres peut être consulté sur le site Internet (Nouvelle fenêtre) de la DSFM.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Éducation