•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La centrale nucléaire de Pickering pourrait rester en activité jusqu'en 2025

L'objectif demeure tout de même de démanteler la centrale nucléaire par la suite.

Photo aérienne de la centrale sur le bord du lac Ontario.

La centrale nucléaire de Pickering a été mise en service en 1971.

Photo : La Presse canadienne / Kevin Frayer

Radio-Canada

Ontario Power Generation (OPG) propose de repousser la fermeture de la centrale nucléaire de Pickering d'un an, de façon à la garder en fonction jusqu'en 2025. L'objectif reste tout de même de démanteler la centrale nucléaire par la suite.

Le nouveau plan d'Ontario Power Generation (OPG) prévoit que quatre des six réacteurs nucléaires de la centrale de Pickering fonctionneront pendant une année supplémentaire au-delà de la date d'arrêt prévu à la fin de 2024, confirme le ministre de l'Énergie de l'Ontario Greg Rickford.

OPG nous a soumis une proposition visant à optimiser la fermeture de la centrale nucléaire de Pickering. [La compagnie propose] d'adopter une approche par étapes qui serait [selon OPG] la meilleure façon de fermer la centrale en toute sécurité et de transférer son personnel.

Greg Rickford, ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines de l’Ontario

Le nouvel échéancier proposé ferait en sorte que les six réacteurs restants seraient arrêtés un par un, plutôt que tous en même temps, précise Greg Rickford.

Le gouvernement ontarien note qu'il y aura d'abord une consultation publique avec, entre autres, la communauté et les travailleurs au cours des prochains mois.

La centrale nucléaire vue du lac Ontario.

La centrale nucléaire devait initialement cesser de produire de l'électricité en 2024.

Photo : CBC

Après cette consultation, la proposition de l'OPG devra être étudiée par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), puisque l’exploitation commerciale de toute tranche de la centrale nucléaire de Pickering au-delà de 2024 nécessiterait son autorisation.

La CCSN a renouvelé le permis d'exploitation de Pickering en 2018, ce qui lui donne la possibilité de continuer à produire de l'électricité jusqu'au 31 décembre 2024.

Inquiétudes des verts

Le chef du Parti vert de l'Ontario, Mike Schreiner, s'oppose au prolongement des activités de la centrale nucléaire de Pickering jusqu'en 2025.

Selon lui, les réacteurs nucléaires de la centrale mise en service en 1971 sont vieillissants.

Les réacteurs de la centrale ont été conçus pour être utilisés pendant 30 ans, et pourtant, le premier ministre [ontarien] les maintient en marche tout en déchirant les contrats d'énergie propre, déclare Mike Schreiner.

Je continue de demander à [Doug Ford] de fermer la centrale nucléaire au plus tard en 2024 et de commencer le déclassement tout de suite après. Le montant initial pour garder la centrale de Pickering ouverte jusqu'en 2024 était de 1,1 milliard de dollars, et cette prolongation ne fera qu'augmenter ces coûts.

Mike Schreiner, chef du Parti vert de l'Ontario

En juin 2018, Doug Ford avait affirmé que l'énergie produite à la centrale nucléaire de Pickering jusqu'en 2024 permettrait de réaliser d'importantes économies.

Mais ces déclarations de M. Ford contredisaient un rapport de la commissaire à l'environnement Dianne Saxe, publié en avril 2018, qui avançait que la centrale de Pickering est l’une des centrales nucléaires dont les coûts sont les plus élevés par unité d’électricité produite en Amérique du Nord.

Notre gouvernement a toujours affirmé que l'exploitation et le [démantèlement] sécuritaire de la centrale nucléaire de Pickering sont une priorité, écrit toutefois Greg Rickford.

Les plans initiaux de la province prévoyaient que la centrale cesserait de produire de l'électricité à compter de 2020.

La centrale nucléaire de Pickering est l'une des plus importantes du monde et produit 14 % de l'électricité de l'Ontario, selon l'OPG.

Environ 4500 emplois sont liés à la production d'énergie à la centrale de Pickering.

Avec les informations de Mike Crawley et Myriam Eddahia

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Énergie

Politique