•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

American Airlines annule jusqu'en juin les vols prévus de ses 737 MAX

Un Boeing 737 Max 8 d'American Airlines sur le point de se poser à New York, en mars 2019.

American Airlines a annoncé qu'en raison de l'interdiction de vol visant le Boeing 737 MAX, elle devait annuler des départs jusqu'en juin.

Photo : Reuters / Shannon Stapleton

Radio-Canada

American Airlines prolonge jusqu'au 3 juin l'annulation des vols normalement prévus de ses Boeing 737 MAX, cloués au sol depuis 10 mois par la Federal Aviation Administration (FAA). Elle emboîte ainsi le pas à sa concurrente United Airlines.

Les passagers qui devaient voyager à bord de 737 MAX seront transférés sur d'autres vols ou remboursés, souligne American Airlines.

Le plus important transporteur aérien américain avait déjà annoncé le mois dernier l'annulation d'environ 140 vols par jour jusqu'au 6 avril. En fait, la compagnie a déjà reporté plusieurs fois la date à laquelle elle pensait pouvoir réintégrer l'appareil dans son programme de vols.

American a par ailleurs indiqué qu'elle précisera dans les semaines à venir les procédures à suivre pour les voyageurs qui ne voudraient pas monter dans cet appareil quand il aura repris du service.

L'entreprise, qui souligne dans un communiqué être en contact continu avec la FAA, le département des Transports des États-Unis et Boeing, explique avoir pris sa décision sur la base des plus récentes informations qui lui sont parvenues.

Les Boeing 737 MAX sont cloués au sol à l’échelle planétaire depuis l’écrasement d’un vol d'Ethiopian Airlines, en mars 2019, qui suivait celui de Lion Air cinq mois plus tôt. Les deux tragédies ont tué un total de 346 personnes.

Boeing travaille toujours sur un correctif au système anti-décrochage MCAS, mis en cause dans les deux accidents. Et la FAA, qui a passé le MAX au microscope, a aussi détecté un problème sur le microprocesseur de gestion des systèmes de vol, de même qu'un défaut sur les câblages électriques.

La FAA doit encore fixer la date d'un vol test déterminant.

Une fois qu'elle aura donné son feu vert à la remise en service du 737 MAX, American Airlines aura besoin d'au moins 30 jours pour préparer les avions et ses pilotes pour des vols commerciaux, ont déclaré des responsables de la direction et des syndicats.

Il avait déjà été rapporté que la FAA n'approuverait pas la remise en service du MAX avant février au plus tôt et qu'elle pourrait ne le faire qu'en mars, voire plus tard.

La semaine dernière, Boeing a indiqué qu'elle recommanderait que tous les pilotes suivent obligatoirement une formation sur simulateur – et non plus seulement sur ordinateur – avant de reprendre les commandes d’un 737 MAX, ce qui pourrait retarder encore la reprise des vols commerciaux.

Le mois dernier, United Airlines avait déjà repoussé au 4 juin la reprise des vols de ses MAX. Les vols avaient précédemment été annulés jusqu’en mars.

United est ainsi contrainte d’annuler autour de 56 vols par jour en janvier et février, des mois où les  voyageurs sont moins nombreux. Les annulations quotidiennes passeront à 80 en mars et en avril, puis à 108 en mai et au début juin.

La compagnie Southwest Airlines, le plus grand exploitant de 737 MAX dans le monde, a annoncé en décembre qu'elle devait annuler jusqu'au 13 avril environ 300 vols par jour, en semaine.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Économie