•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle série du duo Létourneau-Rivard sélectionnée à la Berlinale Series

Les actrices et acteurs posent habillés et coiffés à la mode des années 1970 devant une voiture de l'époque.

François Létourneau, Marilyn Castonguay, Karine Gonthier-Hyndman et Patrice Robitaille dans la série «C’est comme ça que je t’aime».

Photo : Jocelyn Michel

Radio-Canada

C’est comme ça que je t’aime, la nouvelle série de François Létourneau et Jean-François Rivard, à qui l’on doit Série noire et Les Invincibles, a été sélectionnée à la Berlinale Series. C’est la première fois qu’une série québécoise est choisie pour participer à ce volet du Festival international du film de Berlin.

Sur ce nouveau projet, François Létourneau fait cavalier seul pour l'écriture, tandis que la réalisation est toujours assurée par Jean-François Rivard. La série sera projetée en première mondiale lors de la Berlinale Series. Cet événement, qui présente huit productions innovantes de différents pays, se déroulera du 24 au 26 février prochain.

Par cette sélection, on reconnaît l’incroyable talent des créateurs de C’est comme ça que je t’aime, s’est félicitée la productrice Joanne Forgues, qui a déjà produit Les Invincibles et Série noire.

Déclinée en 10 épisodes, C’est comme ça que je t’aime sera distribuée à l’international sous le titre Happily Married.

Le Québec des années 1970

Offerte sur ICI Tou.tv Extra à partir du mois de mars, la série met en vedette François Létourneau, Patrice Robitaille, Karine Gonthier-Hyndman, Marilyn Castonguay, Sophie Desmarais et Rémi-Pierre Paquin.

C’est comme ça que je t’aime raconte l’histoire des Delisle et des Paquette, qui vivent dans la tranquille ville de Sainte-Foy. À l’été 1974, alors que leurs enfants sont partis dans des camps de vacances, ces deux couples en crise se trouvent confrontés à l’échec d'une vie conjugale marquée par les infidélités et les trahisons.

Divorcer étant rare à l'époque, les Delisle et les Paquette vont devenir les criminels les plus célèbres de l'histoire du crime organisé de la région de Québec.

Une série comique

L’an dernier, François Létourneau avait expliqué que sa nouvelle cocréation serait une sorte d’hybride entre Les Invincibles et Série noire.

Je suis revenu au thème des relations amoureuses, qu’on abordait beaucoup dans Les Invincibles, et qu’on avait délaissé dans Série noire, mais l’élément criminalité qu’on aimait beaucoup dans Série noire revient, explique-t-il. C’est une comédie, c’est drôle, il y a beaucoup d’action, mais ce n’est pas juste drôle.

L'auteur et comédien aimerait bien sûr que le succès de sa nouvelle série se traduise par une ou plusieurs adaptations. « Mais ce qui me ferait vraiment plaisir, ce serait que la série qu’on a faite avec les acteurs québécois, ce soit ça qui intéresse les gens », explique-t-il à Catherine Richer, chroniqueuse culturelle au 15-18. Alors que les séries locales connaissent de plus en plus de succès à l'international, les droits de C’est comme ça que je t’aime pourraient être achetés et la série pourrait être diffusée sans adaptation. « C'est parfois très exaspérant [de voir] que ce qu'on a écrit est beaucoup dénaturé », précise François Létourneau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Séries télé

Arts