•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les produits de cannabis comestibles sont maintenant en vente en Alberta

Un carré de chocolat est posé dans la paume d'un main.

La quantité de THC dans les produits comestibles de cannabis est limitée à 10 mg par emballage.

Photo : Radio-Canada / Elise von Scheel

Radio-Canada

Depuis lundi, les Albertains peuvent acheter des produits comestibles de cannabis vendus sous forme de chocolat, de biscuits et de friandises.

Dans la boutique Queen of Bud, à Calgary, les employés ont passé la journée à déballer les cartons de livraison et répondre aux appels téléphoniques de Calgariens pressés d’en acheter.

Selon Adam Schammoury, un employé du comptoir de vente de cannabis, les produits comestibles attirent une nouvelle clientèle. De nombreuses personnes ne veulent pas fumer le cannabis ni consommer ses huiles à cause du goût. Les produits comestibles sont plus digestes, dit-il.

Les bonbons au goût d’ananas se sont vendus très rapidement.

Adam Schammoury, employé de la boutique Queen of Bud

Selon une étude de la firme Deloitte, le marché canadien des produits comestibles de cannabis et des produits dérivés s’élèvera à 2,7 milliards de dollars par an. [Ces produits] permettront au Canada de rester le chef de file de l'industrie du cannabis dont la croissance du marché global est estimée à environ 200 milliards de dollars américains en 2025, affirme Deloitte dans son étude.

Deux femmes se font face au comptoir d'une boutique.

Il y a plus de 350 magasins de cannabis en Alberta.

Photo : Radio-Canada / Elise von Scheel

Cette nouvelle clientèle ne bénéficie pas seulement aux boutiques. Les fabricants de confiseries et les chocolatiers de la province profitent aussi de ce nouveau marché.

Depuis vendredi dernier, la chocolaterie Choklat, à Calgary, est la seule à avoir l’autorisation de produire du chocolat infusé au cannabis en Alberta.

Son propriétaire, Brad Churchill, raconte que les commandes de chocolats infusés au cannabis du mois de janvier ont dépassé celles des produits réguliers de l’an dernier : C’est une augmentation très importante pour notre entreprise.

Nous avons deux lignes de production pour éviter toute contamination croisée.

Brad Churchill, propriétaire de la chocolaterie Choklat

Par ailleurs, les règles provinciales qui s’appliquent au cannabis à fumer s'appliquent aussi aux produits comestibles même s'ils ont l’air plus appétissants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Cannabis