•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un joueur des Blue Bombers exige des excuses de la part d'une animatrice américaine

Un homme tenant un bébé dans les bras.

Adam Bighill tout comme son fils de 4 mois, Beau, est né avec une fente labiale.

Photo : Adam Bighill / Instagram

Radio-Canada

Le joueur des Blue Bombers de Winnipeg Adam Bighill demande des excuses publiques à l’animatrice de télévision américaine Wendy Williams, qui s’est moquée en ondes des personnes souffrant de fente labiale.

La semaine dernière, en parlant des traits du visage de l'acteur Joaquin Phoenix, Mme Williams a imité une personne ayant une fente labiale en remontant sa lèvre avec son doigt, sous les rires du public.

Adam Bighill, tout comme son fils de 4 mois, Beau, est né avec cette malformation.

Le sportif a subi une chirurgie réparatrice, mais soutient que l’animatrice n’a aucune idée de ce que les gens présentant cette malformation vivent au quotidien.

J’ai été victime d’intimidation durant ma jeunesse, alors j’y suis habituée maintenant que je suis adulte, dit-il. Mais le fait est que l’intimidation vient généralement d’enfants qui ne savent pas comment contrôler leurs sentiments ou leur pouvoir.

Wendy Williams est une femme adulte [...] qui devrait savoir comment mieux agir, estime-t-il.

En raison de sa tribune, l’animatrice devrait être consciente que ses propos et ses actions peuvent être pris au premier degré, ajoute-t-il.

Je suis sûr qu’elle ne voulait pas porter préjudice à certaines personnes, dit-il. Mais le fait est qu’elle n’a aucune idée de ce que les gens traversent et ignore combien cela leur fait mal.

Il explique que certaines personnes ont communiqué avec lui afin de lui raconter ce qu'elles-mêmes vivaient.

Un homme soulève la coupe Grey.

Adam Bighill, des Blue Bombers de Winnipeg, soulève la coupe Grey après leur victoire contre les Tiger-Cats de Hamilton.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le joueur dit avoir contacté l’animatrice américaine et qu’il publierait des informations sur ses gestes jusqu’à ce qu’elle s’excuse.

Il encourage également monsieur et madame tout le monde à soutenir les organismes de bienfaisance qui aident les personnes souffrant de fente labiale, comme Opération sourire.

Candace Myers, une bénévole d’Opération sourire, appuie les paroles de M. Bighill par rapport à l’intimidation dont sont victimes les enfants ayant cette malformation, ajoutant que, dans certaines familles, l’enfant reste à la maison afin d’éviter les regards indiscrets. « Beaucoup de ces enfants veulent seulement aller à l’école, dit-elle. Beaucoup d’entre eux veulent aller dehors et jouer au football avec leurs amis et être traités de la même manière que leurs autres amis.

La fente labiale touche en moyenne 1 enfant sur 700 dans le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Football