•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pont de Lamèque-Shippagan : circulation réduite pour un mois

Une file de voitures en attente pour traverser un pont.

Les travaux en cours ont créé un embouteillage ce matin à la sortie de l'île de Lamèque.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

La circulation sur le pont reliant la ville de Shippagan à l'île de Lamèque est réduite à une voie en raison de travaux de réfection qui vont se dérouler jusqu'à la mi-février. Le ministère des Transports et de l'Infrastructure du Nouveau-Brunswick indique qu'il est en train de remplacer les câbles de contrepoids du pont.

Les automobilistes doivent donc prévoir plus de temps que d’habitude pour franchir le pont.

Un travailleur à l'entrée du pont tient un panneau d'arrêt.

Les automobilistes doivent prévoir plus de temps que d'habitude pour franchir le pont de Lamèque-Shippagan en raison des travaux de réfection.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

La circulation devrait revenir à la normale le 14 février, estime le ministre des Transports et de l’Infrastructure, si les conditions météorologiques d'ici là n'entraînent pas trop de retards des travaux.

La fermeture complète du pont est possible par moments, selon la Ville de Shippagan. Elle s’attend à des fermetures complètes d’environ une demi-heure à quelques occasions, le temps que l’entrepreneur enlève des pièces, explique-t-elle sur Facebook.

Des travaux qui perturbent le quotidien

Arsène Jean est moniteur à La Ruche, un centre d'activités situé à Lamèque. Il conduit l'autobus qui raccompagne les participants, des personnes ayant des besoins particuliers. Il effectue le trajet Lamèque-Shippagan deux fois par jour.

Un homme barbu assis au volant de sa camionnette.

Arsène Jean conduit aussi les participants qui habitent à l'extérieur de l'île.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Tous les matins, je vais chercher mes participants, ils travaillent à La Ruche à Lamèque. Je vais arriver en retard, mais je vais passer les prendre pareil, raconte-t-il. M. Jean affirme qu'il a vu de pareils embouteillages sur l'île de Lamèque seulement lorsqu'il y a eu des travaux sur le pont.

La circulation avançait au compte-gouttes ce matin. M. Jean n'est pas le seul à avoir été incommodé par la situation, plusieurs personnes ont dû patienter. À un certain point mardi matin, la file s'étendait sur presque 3 km.

Des élèves de la polyvalente Marie-Esther de Shippagan étaient en retard à l'école. Certains des ceux-ci habitent de l'autre côté du pont, sur l'île de Lamèque ou sur l'île Miscou.

Il va falloir se lever beaucoup plus de bonne heure, a lancé en riant Megan Gauvin, élève à la polyvalente de Shippagan.

Avec les renseignements d’Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Infrastructures