•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saguenay planchera sur un règlement pour encadrer les mini-maisons

La maison conçue avec des conteneurs

Une maison en conteneurs de la rue de l'Orée des champs au moment de sa construction.

Photo : Radio-Canada

Mélyssa Gagnon

Les mini-maisons, notamment celles fabriquées à partir de conteneurs maritimes, sont de plus en plus populaires à Saguenay. La Ville devra donc se pencher sur ce phénomène et implanter un nouveau règlement municipal.

La commission de l’aménagement du territoire, du génie et de l’urbanisme a récemment discuté de cette question. Ses membres aimeraient aussi que le pont de Sainte-Anne obtienne un statut patrimonial. Des discussions ont aussi eu lieu à ce sujet, a rapporté le conseiller Simon-Olivier Côté, pendant la séance du conseil de ville de lundi soir.

Pour le pont, dont le projet de restauration a été écarté du plan triennal d’immobilisation 2020-2022 lors de l’adoption du budget le 30 décembre, un processus pouvant mener à sa reconnaissance a été mis en branle par la commission.

Toujours au sujet du patrimoine, le statut de l’église Saint-Nom-de-Jésus, fermée au culte à Rivière-du-Moulin, a récemment été retiré, confirme le président du comité consultatif d’urbanisme, Marc Pettersen. Personne ne s’est opposé à cette décision, qui a fait l’objet d’une consultation.

Accès à la propriété

Saguenay lancera un nouveau Programme d’aide pour l’accès à la propriété, lequel aura pour but d’inciter les jeunes familles à s’établir sur le périmètre de la capitale régionale. Les propriétaires de maisons unifamiliales construites avant 1980 et situées dans des zones désignées pourront obtenir un incitatif à la rénovation.

Programme de l’expérience québécoise

Dans un autre ordre d’idées, la Ville s’inscrit en faux contre toute modification pouvant être apportée au Programme de l’expérience québécoise (PEQ) par le gouvernement Legault, même si celui-ci est revenu sur sa décision de limiter les critères d’admission à la citoyenneté pour les étudiants.

Nos partenaires des associations étudiantes ont interpelé la Ville. Le milieu reste préoccupé, même si le gouvernement a mis son projet de réforme en veilleuse, a fait valoir Brigitte Bergeron, présidente de la commission Services communautaires, vie de quartier et développement social.

Les membres du conseil de ville ont adopté une résolution confirmant que la Ville s’oppose à tout changement au PEQ « qui aurait pour conséquence de réduire l’accessibilité au certificat de sélection du Québec pour les étudiants internationaux ».

Jimmy Bouchard à diverses commissions

Enfin, le nouveau conseiller du district #1, Jimmy Bouchard, siégera à plusieurs comités et commissions municipales.

Photo officielle de Jimmy Bouchard.

Le conseiller Jimmy Bouchard.

Photo : courtoisie

Celui qui a été élu à la mi-décembre pour remplacer le conseiller démissionnaire Jonathan Tremblay sera membre de la commission des arts et de la culture, du Conseil des arts, du comité véhicules hors route, de la table Saguenay Ville étudiante, de l’Association des gens d’affaires de Jonquière, du comité de bassin versant du lac Kénogami et de la Corporation du Parc régional du lac Kénogami.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales