•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eric Lindros et Kerry Fraser au Tournoi pee-wee de Québec

Conférence de presse de Patrick Dom

Le 61e du Tournoi pee-wee de Québec marquera le retour en ville de deux ennemis jurés des partisans des Nordiques.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Guillaume Piedboeuf

L’organisation du 61e Tournoi international de hockey pee-wee n’en avait visiblement pas assez avec le défi d’accueillir 120 équipes en provenance de 20 pays. Le directeur général Patrick Dom et son équipe tenteront également de réconcilier le public de Québec avec deux ennemis de longue date, les retraités Eric Lindros et Kerry Fraser.

Parmi les nombreux hommes de hockey invités par le Tournoi pee-wee pour rencontrer les partisans et signer des autographes, deux noms ont fait sursauter, lundi, lors de la conférence de presse tenue par l’organisation à un mois du début de l'événement.

Lindros, qui avait refusé de porter les couleurs des Nordiques après que l’équipe l’ait choisi au 1er rang du repêchage de 1991, et Fraser, célèbre à Québec pour avoir refusé le but d’Alain Côté, sont certainement des choix audacieux.

On a des idées de même un peu folles, des fois. Kerry Fraser, on l’a rejoint et il a trouvé ça cool. On va le réunir avec Alain Côté et Chris Nilan, qui jouait pour le Canadien à cette époque-là, a raconté Patrick Dom.

Quant à Lindros, un ancien joueur du Tournoi pee-wee pour qui il s’agira d’une rare sortie publique à Québec, le directeur général du tournoi se dit convaincu que le public du Centre Vidéotron l’applaudira. Il n’a jamais hésité à venir. Je pense qu’aujourd’hui, ça fait assez longtemps et on connaît toute l’histoire, a-t-il expliqué, référant au passage de l’Ontarien à Tout le monde en parle, à l’hiver 2017, où il avait expliqué que c’est la présence de Marcel Aubut comme propriétaire de l’équipe qui lui avait fait tourner le dos aux Nordiques.

Deux ex-joueurs de hockey, Eric Lindros et Steve Bégin

26 ans plus tard, Eric Lindros avait finalement accepté d'enfiler le chandail des Nordiques, en février 2017, à Tout le monde en parle.

Photo : Radio-Canada / Karine Dufour

La Croatie et la Corée du Sud s’ajoutent

Pour ce qui est de l’aspect hockey, la 61e édition battra pour une deuxième année consécutive le record du nombre de pays représentés. Pour la première fois, des équipes en provenance de la Corée du Sud (Inter-B) et de la Croatie (AA Élites) seront de la compétition pour porter le nombre à 20 pays différents.

Plus de 40 anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey seront par ailleurs présents au tournoi comme entraîneur, parent ou accompagnateur.

Mais dans la foulée du succès de la 60e édition, l’organisation tenait à continuer à offrir plus que des matchs de hockey. C’est pourquoi la tournée canadienne Hockey d’ici de Rogers sera de passage les 15 et 16 février, les animateurs Ron MacLean et Tara Slone transportant leur studio mobile au Centre Vidéotron.

Un festival, une bière et de la sauce piquante

Le FDL FEST, un festival tenu en marge du Tournoi pee-wee pour une 2e année, offrira également différentes activités gratuites pour la famille.

La 61e édition, finalement, fera même son chemin jusque dans l’estomac des partisans. Une bière blonde, La 61, a été brassée pour le tournoi par la Microbrasserie SNO, située au Grand Marché de Québec.

Une sauce piquante à l’effigie du Tournoi pee-wee de Québec sera également vendue sur place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Hockey pee-wee