•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Albertaine de 32 ans meurt dans une avalanche au parc national Banff

Laura Kosakoski, en ski sur une montagne eneigée.

Laura Kosakoski a été victime d'une avalanche près du Mont Hector, dans le Parc national Banff.

Photo : Courtoisie: Adam Campbell

Radio-Canada

Une Albertaine de 32 ans a perdu la vie vendredi dans une avalanche près du mont Hector, dans le parc national Banff. Extraite de l'amas de neige puis héliportée jusqu’à l’Hôpital Foothills de Calgary, elle a succombé à ses blessures, mais pas avant un dernier appel de sa mère.

Laura Kosakoski, une médecin de famille vivant à Canmore, est restée ensevelie sous la neige pendant 45 minutes avant que son mari, Adam Campbell, et un ami du couple ne la repèrent et ne passent une heure à la dégager.

Selon Avalanche Canada, les trois skieurs faisaient du ski hors-piste lorsque la coulée de neige s’est déclenchée.

Je me suis battu pour garder mon sang-froid, raconte Adam Campbell, joint par téléphone.

Le skieur et son ami ont enveloppé la victime dans leurs manteaux et entamé des manoeuvres de réanimation en attendant les secours.

Quand nous l’avons trouvée, nous avons dégagé son visage, mais son corps était encore enseveli. Son visage était bleu.

Adam Campbell

Une lueur d’espoir à l’hôpital

Laura Kosakoski a été transportée à Banff, puis à l’hôpital Foothills par le service ambulancier aérien STARS.

Selon son mari, la skieuse, dont la température corporelle était tombée à 24 degrés Celsius, était en arrêt cardiaque.

À l’hôpital, les médecins ont cependant réussi à la réanimer.

Elle a ensuite été transportée aux soins intensifs, où nous avons pu la voir pour la première fois depuis l’accident. Nous sommes restés à ses côtés toute la soirée, jusqu’à son décès, raconte son mari.

Selon Adam Campbell, la jeune femme a fait un deuxième arrêt cardiaque dans la soirée et a une fois de plus été réanimée par le personnel médical. Le lendemain matin, les médecins ont toutefois découvert que ses intestins ne fonctionnaient plus et qu'il s'agissait d'une situation « incompatible avec la vie ».

Ils ont enlevé toutes les transfusions sanguines et l’ont laissée s’éteindre lentement, ajoute-t-il.

Un dernier appel

La mère de Laura Kosakoski, qui était en vacances en Colombie le jour de l’accident, s’est rapidement envolée vers Calgary pour rejoindre sa fille.

La médecin de famille s’est battue contre la mort jusqu’à l'atterrissage de sa mère.

Nous l’avons mise sur haut-parleur et avons placé le téléphone près de l’oreille de Laura. Elle a pu dire au revoir à sa fille avant qu’elle ne meure.

Adam Campbell, mari de Laura Kosakoski

Une médecin appréciée

Laura Kosakoski avait choisi d'être médecin dans la petite communauté de Canmore après avoir étudié pendant deux ans dans le prestigieux programme d'anesthésiologie de l’Université de Calgary. Un choix qui, selon son mari, reflète le courage et la bienveillance de sa femme.

Elle écoutait les gens de manière inconditionnelle et leur apportait toujours beaucoup de soutien. Elle était très heureuse et vivait sa vie comme elle l’entendait. Elle a accompli de grandes choses, raconte Adam Campbell.

Ce dernier affirme également qu’elle était très appréciée de ses patients et des membres de la communauté.

C’était fascinant de voir des gens de tous les horizons l’aborder en l’appelant "Kos". C'était l’amie de tout le monde, conclut-il.

Avec les informations de Drew Anderson et Sarah Rieger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Accidents et catastrophes