•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Première Nation investit dans un centre culturel à Sault-Sainte-Marie

Une présentation de chèque.

Le chef de la Première Nation crie de Missanabie, Jason Gauhier (à droite), présente un chèque à Kent Foreani (à gauche) et Sonny Spina (au centre), du Centre culturel Marconi.

Photo : Marconi Cultural Event Centre

Radio-Canada

La Première Nation crie de Missanabie devient actionnaire du centre culturel Marconi de Sault-Sainte-Marie.

La Première Nation devient ainsi partenaire dans la transformation du centre culturel italien d’une centaine d’années en un centre multiculturel, afin de favoriser sa viabilité.

Pour l’instant, la Première Nation n’a pas voulu dévoiler le montant de l’investissement, précisant seulement qu’il se situe dans les six chiffres.

L’objectif de l’investissement est de promouvoir la collaboration entre les Cris de Missanabie et d’autres cultures.

Chef Jason Gauthier, Première Nation crie de Missanabie

Selon le président du Marconi Cultural Event Centre (MCEC), Kent Floreani, les fonds permettront d’acheter de l'équipement, d’effectuer des rénovations et de couvrir une partie des coûts d’exploitation.

Le tissu culturel change dans notre ville et nous avons réellement besoin d’un centre culturel de ce genre, affirme M. Floreani.

Le club social italien Guiglielmo Marconi est toujours propriétaire de l’immeuble.

Nous pouvons avoir de meilleures installations si elles sont utilisées par plus de gens, souligne le président du club, Sonny Spina.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Autochtones