•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation à Regina en soutien aux Wet'suwet'en

À Regina, une trentaine de personnes ont participé à une marche organisée en soutien à la Première Nation Wet'suwet'en du centre de la Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada
Mis à jour le 

Une trentaine de personnes ont participé à une manifestation en soutien à la Première Nation britanno-colombienne Wet'suwet'en, qui a eu lieu en fin d’après-midi à Regina. La communauté autochtone a remis, la semaine dernière, un avis d’éviction aux employés de l'entreprise responsable de la construction du pipeline Coastal GasLink.

La marche et les discours de protestation ont eu lieu sur le pont de la rue Albert, malgré le froid. L’une des organisatrices, Saima Desai, attendait une cinquantaine de personnes.

La trentaine de manifestants qui ont fait fi du froid ont circulé sur le trottoir du pont de la rue Albert, du nord jusqu’au sud. Ils ont également bloqué la circulation sur le pont.

Des manifestants bloquent le passage à une voiture sur le pont de la rue Albert

Pendant environ 5 minutes, des manifestants ont bloqué la circulation sur le pont de la rue Albert, à Regina.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

À lire aussi :

Non seulement elle soutient la Première Nation Wet'suwet'en, mais Sue Deranger, la fondatrice du groupe Mother Earth Justice Advocates, demande à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de respecter l’avis d’éviction et les lois de la Première Nation. Elle souligne que cette dernière essaie de protéger ses terres et que la GRC n’a aucune juridiction sur son territoire.

Si le Canada est sérieux quant à la réconciliation, il doit mettre un frein à ce projet.

Sue Deranger, fondatrice du groupe Mother Earth Justice Advocates

Tension grandissante entre les parties

« Coastal GasLink viole notre loi », affirment les Wet'suwet'en. Cependant, le 31 décembre, le juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a prolongé une injonction qui empêche les manifestants autochtones d'entraver l'accès des travailleurs au chantier du gazoduc.

Un comité des Nations unies a demandé au Canada de suspendre l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain, du barrage Site C et du pipeline Coastal GasLink jusqu'à ce qu'il obtienne l'approbation des Premières Nations touchées.

Cette semaine, la Première Nation a autorisé les ouvriers du pipeline Coastal GasLink à accéder temporairement au chantier pour qu'ils puissent protéger leur matériel et leurs logements du froid.

Avec les informations de Rob Kruk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Autochtones